Double meurtre de Sainte-Marie-des-Champs : "l'enquête tourne à plein régime" assure le Procureur de la République


Jeudi 25 Avril 2013 à 00:09 l Actualisé Jeudi 25 Avril 2013 - 01:05



Julie Chevillard avait 32ans
Julie Chevillard avait 32ans
Les investigations se poursuivent à un rythme soutenu dans l'affaire du double homicide de Sainte-Marie-des-Champs, en Seine-Maritime. (Lire ici le rappel des faits) "L'enquête tourne à plein régime", résume le procureur de la République de Rouen, François Bohnert.

Des expertises sont en cours afin de déterminer les conditions dans lesquelles Julie Chevillard et son nouveau compagnon Bruno Fabulet ont été tués "de très nombreux coups de couteau" mardi 23 avril vers 13 h 30 dans la demeure de la jeune mère de famille, impasse de la Ferme. Un double meurtre commis en présence de trois enfants âgés de 12, 7 et 4 ans.

Le meurtrier présumé, Emmanuel Meyer, était toujours ce mercredi soir hospitalisé dans un établissement psychiatrique, au Rouvray, près de Rouen. Son état mental, incompatible avec une garde à vue, ne permet pas pour le moment son audition par les services de gendarmerie.

Décrypter les personnalités

Pour autant, les enquêteurs ont entendu de nombreux témoins ces dernières vingt-quatre heures : les proches du meurtrier et des deux victimes, mais aussi les amis et les voisins. Les gendarmes, comme dans toute affaire criminelle, essaient de décrypter les personnalités des uns et des autres.

Une série d'expertises a été demandée par le procureur de la République, parallèlement aux autopsies qui seront pratiquées ce jeudi 25 avril à l'institut médico-légal de Rouen. Les résultats du médecin légiste permettront notamment de déterminer le nombre exact de coups de couteau que chacune des victimes a reçu.

Meurtres ou assassinats ?

Bruno Fabulet, 43 ans, était le nouveau compagnon de l'ex-femme du meurtrier présumé
Bruno Fabulet, 43 ans, était le nouveau compagnon de l'ex-femme du meurtrier présumé
L'auteur présumé de ce double meurtre sera soumis par la suite à une batterie d'expertises psychiatriques dans le cadre de la procédure criminelle. Les experts devront déterminer si Emmanuel Meyer, dont les troubles mentaux constatés par le médecin qui l'a examiné quelques heures après les faits et qui ont conduit à son hospitalisation en milieu psychiatrique, a agi dans un état mental qui pourrait alors atténuer sa responsabilité.

Les gendarmes devront également établir si l'ex-mari de Julie Chevillard a prémédité son acte, ce qui, en pareil cas, conduirait le juge chargé de l'instruction à le renvoyer devant une cour d'assises pour double assassinat. Des faits passibles de la réclusion criminelle à perpétuité.







Réagissez à cet article

1.Posté par tiphaigne le 04/05/2013 20:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En hommage à Julie et Bruno, une marche silencieuse sera organisée le samedi 11 mai 2013 a 10h00.
Nous vous donnons rendez-vous au n°1 impasse de la ferme à Sainte-Marie des Champs.
Nous comptons sur votre présence

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com