Publicité.



Disparu en pleine nuit avec la voiture de ses parents, l'adolescent fugueur a mis les gendarmes sur les dents


Publié le Jeudi 29 Août 2013 à 10:36 l Actualisé le 29/08 - 12:56


LOUVIERS (Eure). La disparition inquiétante d'un adolescent de 17 ans a mis les gendarmes de la compagnie de Louviers sur les dents pendant une nuit et un jour. D'importants moyens de recherches ont en effet été déployés entre dimanche soir (25 août) et lundi soir, pour tenter de retrouver un jeune homme dont la famille, qui habite à Pîtres, était sans nouvelles.

En fait, sa disparition a été constatée vers 8 heures samedi 24 août, lorsque ses parents ont découvert que la chambre était vide et que leur voiture, une Laguna, n'était plus là. L'adolescent avait filé discrètement dans la nuit, sans prévenir personne et surtout pas ses proches. Il est parti rejoindre des copains au volant de la Laguna, évidemment sans permis de conduire compte tenu de son âge. Il serait coutumier du fait, selon les enquêteurs.

Des parents inquiets

Ne le voyant pas revenir, les siens ont procédé à des recherches avec quelques amis dans les environs toute la journée de dimanche. En vain. Pas moyen de retrouver la trace du jeune homme et du véhicule. En désespoir de cause, ses parents ont alerté les gendarmes dans la soirée, vers 18 h, expliquant qu'ils étaient très inquiets de la disparition de leur fils.

Branle-bas de combat donc à la compagnie des Andelys. Toutes les brigades du secteur sont avisées de cette disparition, signalement de l'adolescent et de la Laguna à l'appui. Les enquêteurs tentent de géolocaliser le fugueur via son téléphone portable. Mais pas moyen. Toute la nuit de dimanche à lundi, les gendarmes multiplient les patrouilles.

L'hélicoptère de la gendarmerie a survolé pendant près d'une heure et demie la zone nord du département à la recherche du fugueur (Photo : flickr/Olivier Cabaret)
L'hélicoptère de la gendarmerie a survolé pendant près d'une heure et demie la zone nord du département à la recherche du fugueur (Photo : flickr/Olivier Cabaret)
Le renfort d'un hélicoptère

Arrive lundi matin et toujours pas de nouvelles. Des vérifications sont faites dans les hôpitaux de la région, les commissariats de police, auprès de la police municipale et des casernes de pompiers. Les amis les plus proches de l'ado sont eux aussi contactés, au cas où... "Nous voulions nous assurer que le jeune homme n'avait pas eu un accident", explique une source proche de l'enquête.

Après encore une matinée de recherches tous azimuts, lundi en début d'après-midi les gendarmes demandent le concours de l'hélicoptère de la gendarmerie basé à Villacoublay (Yvelines). L'appareil, équipé d'une caméra thermique, survole pendant plus d'une heure toute la zone nord du département (autour de Louviers et Pont de l'Arche, principalement). Sans résultat.

Chez des amis à Val-de-Reuil...

La première lueur d'espoir - l'espoir surtout de savoir qu'il était en vie - apparaît vers 14h30 ce même lundi. Le téléphone portable de l'ado a déclenché un relais téléphonique. Le jeune homme est finalement localisé à Val-de-Reuil où il était, tranquillement, chez des amis...

Remis à ses parents - sans la voiture, qui n'a pas été retrouvée - le fugueur a sans doute eu droit à une leçon de morale bien méritée.





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE