Publicité.



Différend de voisinage à Pacy-sur-Eure : l'agresseur des gendarmes prend 15 mois ferme


Publié le Mardi 5 Juillet 2016 à 19:16 l Actualisé le 06/07 - 01:08


L'agresseur des gendarmes a été jugé ce mardi après-midi en comparution immédiate et a écopé de 15 mois de prison ferme (illustration)
L'agresseur des gendarmes a été jugé ce mardi après-midi en comparution immédiate et a écopé de 15 mois de prison ferme (illustration)
Quinze mois de prison, c'est la peine infligée à un habitant de Pacy-sur-Eure, reconnu coupable de violences et de menaces sur "personnes dépositaires de l'autorité publique", en l'occurrence des gendarmes.

Les faits. Dimanche soir, alors que le coup d'envoi de la rencontre France-Islande n'a pas encore été sifflé, les gendarmes de Pacy-sur-Eure sont amenés à intervenir pour un différend de voisinage.

Armé d'une batte de base ball

Les forces de l'ordre sont rapidement sur les lieux. C'est alors qu'un homme vient vers eux et leur explique qu'un de ses voisins, fortement alcoolisé, s'en est pris à lui pour des raisons ignorées. Les gendarmes tentent alors de prendre contact avec le mis en cause, mais ils sont aussitôt pris à partie à leur tour par cet individu qui les menace avec une batte de base ball et les injurie copieusement. L'homme est très violent et n'hésite pas en venir aux mains. Il est finalement maîtrisé, interpellé et menotté.

Dans le véhicule de la gendarmerie qui l'emmène à la brigade de Gaillon, l'agresseur continue à insulter et à menacer les militaires. Il se débat et dégrade le véhicule.

Placé en garde à vue, il a été auditionné toute la journée d'hier lundi.

Sous bracelet électronique

Sous bracelet électronique à la suite d'une décision de justice, l'homme, âgé de 37 ans, a été déféré dans la matinée de ce mardi 5 juillet au palais de justice d'Évreux, en vue d'être présenté à un magistrat du parquet. Ce dernier lui a notifié sa comparution immédiate devant le tribunal correctionnel. Jugé dans l'après-midi, il a donc été condamné à une peine de 15 mois de prison ferme en état de récidive légale. Il a été conduit, ce soir, à la maison d'arrêt d'Évreux a l'issue du jugement.

Ce Pacéen a déjà eu, par le passé, maille à partir avec les sapeurs-pompiers et son casier judiciaire fait état de plusieurs condamnations.





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos








PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE