Seine-Maritime.

Deux nonagénaires victimes de faux policiers à Dieppe et de faux couvreurs à Sotteville-lès-Rouen


Mercredi 9 Août 2017 à 15:49

Attention de ne pas ouvrir sa porte à n'importe qui (Illustration)
Attention de ne pas ouvrir sa porte à n'importe qui (Illustration)
Deux femmes, âgées de 91 et 92 ans, ont été victimes de faux policiers et de faux couvreurs, en Seine-Maritime. Un bijou en or et de l'argent liquide ont été dérobés.

D'abord à Dieppe. Lundi 7 août, en fin de matinée, deux inconnus sonnent au domicile d'une personne âgée qui habite le quartier de Neuville-lès-Dieppe. Ils prétendent être des policiers qui enquêtent sur des vols par effraction. Ils informent la nonagénaire qu'elle a été victime d'un cambriolage et que des objets - des bibelots - lui ont été dérobés.

Mise en confiance, la veille dame laissent entrer les pseudo-policiers qui lui demandent alors aussitôt de vérifier - en leur présence - si d'autres objets de valeur n'ont pas disparu. Après s'en être assurés, les deux individus sont repartis précipitamment. C'est un peu plus tard, vers 11h20, que la victime s'est aperçue qu'il lui manquait une chaîne en or et 100€ en numéraire.
 

Le lendemain à la même heure (hier mardi) c'est encore une personne âgée (91 ans) qui a été la cible cette fois de faux couvreurs à Sotteville-lès-Rouen.  Deux hommes se sont fait ouvrir la porte et sont montés à l'étage pour procéder selon eux à des vérifications sur la toiture. La nonagénaire a constaté le vol d'un trousseau de clés. 

Une enquête pour vol par fausse qualité a été ouverte par les services de police à Dieppe et à Rouen.

Les conseils de la Police nationale















Publicité.











PUBLICITE








PUBLICITE










Suivez-nous sur Facebook