Deux employés et une cliente frappés par un commando de malfaiteurs au cours d'un hol-up à Saint-Pierre-du-Vauvray


Dimanche 27 Avril 2014 à 10:43 l Actualisé Dimanche 27 Avril 2014 - 14:12



Deux employés et une cliente frappés par un commando de malfaiteurs au cours d'un hol-up à Saint-Pierre-du-Vauvray
EURE. Trois personnes, deux employés et une cliente, ont été frappés et malmenés par un commando de malfaiteurs qui a attaqué ce samedi soir le magasin discount Mutant à Saint-Pierre-du-Vauvray. Les individus, qui étaient au nombre de trois ou quatre, ont fait irruption dans la supérette vers 18 heures. Ils étaient encagoulés, gantés et armés. Tout est allé très vite selon des témoins.

Frappé à coups de crosse

L'un des braqueurs s'en est pris à un responsable du commerce qui a été frappé à coups de crosse, tandis qu'un autre a vidé sa bombe de gaz lacrymogène au visage d'une caissière. Une cliente a été également jetée à terre. Des violences gratuites car, selon nos informations, ni les employés ni la cliente ont tenté de s'opposer aux malfaiteurs qui ont dérobé la recette de l'après-midi avant de s'enfuir à bord d'une voiture sombre. Le montant du butin est en cours d'évaluation.

Alors que les victimes étaient transportées à l'hôpital local de Louviers pour une visite de contrôle, la gendarmerie de Louviers déclenchait un vaste plan de recherches immédiat (PRI). Tout l'est du département, de la frontière avec la Seine-Maritime à celle du Val d'Oise et des Yvelines, a été mis sous surveillance par les gendarmes des compagnies de Louviers et des Andelys, y associant les forces de police. Les recherches n'ont pas permis de retrouver les suspects.

Des braqueurs déterminés

Quelques minutes avant ce braquage, les gendarmes étaient précisément à proximité de cette supérette située Grande rue à Saint-Etienne-du-Vauvray, en plein centre de la commune. "Nous avions mis en place un poste de contrôle à cet endroit", souligne un officier de gendarmerie. Le commando a-t-il attendu le départ des gendarmes pour passer à l'action ? Rien ne l'indique. Ce qui est sûr, les braqueurs semblaient déterminés.

Une enquête a été ouverte. Les gendarmes ont d'ores et déjà auditionné les victimes et les témoins potentiels. Le magasin n'est pas équipé de caméra de surveillance, pas plus que la commune de Saint-Pierre-du-Vauvray.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com