Deux employées d'un supermarché enfermées par trois malfaiteurs à Saint-Wandrille-Rançon


Lundi 11 Février 2013 à 17:43

Cela devient inquiétant de travailler dans des supermarchés en Seine-Maritime. Deux employées d'un magasin Lidl, à Saint-Wandrille-Rançon, en ont fait la triste expérience ce lundi matin, en étant prise pour cible par trois malfaiteurs. Les deux femmes ont été très choquées et ont dû être admise en observation à l'hôpital.

2 000 à 3 000 euros de butin

Les faits se sont produits vers 6 h 30. Les deux employées venaient de descendre de leur voiture sur le parking du supermarché. A cet instant, trois individus encagoulés et gantés ont surgi derrière elles et les ont poussées dans le magasin, avant de se faire conduire au coffre-fort.

Là, les malfaiteurs dont on ignore encore s'ils étaient armés ont contraint les employées à leur ouvrir le coffre contenant les fonds de caisse. Après avoir fait main basse sur un peu moins de 3 000 euros, le trio a enfermé les victimes dans une salle et ont pris la fuite à bord d'une voiture.

Les deux employées ont été libérées vers 8 heures et ont à ce moment-là donner l'alerte.

Peu d'indices

Compte tenu du délai qui s'était écoulé, et du peu d'indices en leur possession, les gendarmes ont renoncé à déclencher le plan de recherches immédiat (PRI). Néanmoins, une surveillance a été mise en place dans toute la région avec le concours de l'équipe cynophile de Fécamp. Plusieurs brigades, celles de Caudebec-en-Caux, Duclair, Le Trait, Yvetot ont également été mobilisées.

La direction d'enquête a été confiée à la brigade de recherches d'Yvetot, épaulée par la Section recherches de Rouen. La cellule d'investigations criminelles (CIC) s'est rendu sur place pour procéder à des relevés d'empreintes et autres indices pouvant aider les enquêteurs.

Ce lundi soir, les enquêteurs n'avaient toujours pas pu entendre les deux employées du fait de leur état.











Publicité.














PUBLICITE










Suivez-nous sur Facebook
















cookieassistant.com