Des escrocs Roumains interpellés en Normandie en possession de 200 fausses cartes bancaires


Publié le Vendredi 7 Juin 2013 à 16:25 l Actualisé le 10/06 - 23:06

Les policiers ont saisi quelque 200 fausses cartes bancaires dans la chambre et le véhicule des trois escrocs, ainsi que toute le matériel permettant de les réencoder  (photo Flickr)
Les policiers ont saisi quelque 200 fausses cartes bancaires dans la chambre et le véhicule des trois escrocs, ainsi que toute le matériel permettant de les réencoder (photo Flickr)
Trois malfaiteurs de nationalité roumaine ont été interpellés en flagrant délit d'escroqueries par les policiers du Service régional de police judiciaire de Normandie. Les suspects, âgés entre 35 et 40 ans, ont été placés en garde à vue à l'antenne caennaise du SRPJ et devaient être déférés devant un magistrat du parquet ce vendredi après-midi en vue de leur mise en examen.

De Caen à Cherbourg

L'affaire débute lundi dernier. Les policiers sont alertés par le Groupement d'intérêt économique (GIE) des cartes bancaires que des commerçants de Caen (Calvados) et du Havre (Seine-Maritime) sont victimes d'une vaste escroquerie à la carte bancaire. Le préjudice porte sur plusieurs centaines de milliers d'euros.

D'un commerçant à l'autre, le mode opératoire est le même : les escrocs paient les marchandises achetées, en particulier des produits de luxe, avec de fausses cartes bancaires. Ils procèdent également à des retraits d'argent liquide dans des distributeurs.

Les policiers se lancent alors sur la trace des escrocs dont ils disposent d'un vague signalement fourni par les victimes. Heureux concours de circonstances si l'on peut dire, mercredi ils sont informés de faits similaires dans l'agglomération de Cherbourg (Manche). Sur le même mode opératoire.

Un réencodeur et de fausses pièces d'identité saisis

Les trois individus sont rapidement repérés dans un centre commercial de la périphérie cherbourgeoise, à la Glacerie. Ils viennent de faire de nouvelles victimes lorsqu'ils sont interpellés. Sur eux, les policiers découvrent la coquette somme de 10.000 euros en billets de banque.

Des perquisitions sont immédiatement entreprises dans la voiture des individus et dans leur chambre d'hôtel qu'ils ont réservée sous un faux nom. Là, les enquêteurs de la PJ retrouvent deux cents fausses cartes bancaires prêtes à être utilisées, ainsi qu'un ordinateur et tout le matériel utile à la captation et au réencodage de données bancaires piratées sur internet.

700 transactions frauduleuses à Caen

Les policiers saisissent également tout un stock de marchandises achetées frauduleusement en Normandie (vêtements de marque, parfums, bijoux...) ainsi qu'un lot de faux documents administratifs qui leur permettaient de fabriquer de fausse pièces d'identité.

Les escrocs sont soupçonnés d'avoir procédé à au moins 700 transactions frauduleuses dans la seule région de Caen pour un préjudice qui dépasse les 65.000 euros.








Publicité.




PUBLICITE





Pour être informé en temps réel



PUBLICITE














Suivez-nous sur Facebook