Publicité.



Des élus demandent à Renault de s'engager pour le maintien du projet Alpine à Dieppe


Publié le Mercredi 26 Mars 2014 à 12:07 l Actualisé le 26/03 - 13:20


Des élus demandent à Renault de s'engager pour le maintien du projet Alpine à Dieppe
Nicolas Mayer‐Rossignol, président de la Région Haute-Normandie, Sandrine Hurel, députée de la 6ème circonscription de Seine‐Maritime et Patrick Boulier, président de la Communauté d’Agglomération Dieppe‐Maritime, ont réagi ce matin à l’annonce de la fin du partenariat entre Renault et le britannique Catheram.

La fin de la coopération avec Caterham
 
La nouvelle devrait être officialisée ce mercredi 26 mars lors d'un comité d'entreprise extraordinaire : la coopération entre Renault et Caterham va prendre fin.

Fortement mobilisés aux côtés des élus locaux pour que le projet Alpine voit le jour, Nicolas Mayer‐Rossignol, Sandrine Hurel et Patrick Boulier déclarent dans un communiqué commun rester  « vigilants afin que cette nouvelle situation n’impacte pas le renouveau de la marque phare dieppoise ».

« Un projet stratégique pour Dieppe »
 
« L’annonce de la fin de la joint‐venture ne doit pas impacter la fabrication du nouveau modèle Alpine, qui est liée au site historique de Dieppe et à l’excellence des savoir‐faire des salariés dieppois, rappellent les trois élus. Nous restons extrêmement vigilants pour que ce projet stratégique pour le territoire de Dieppe et la Haute‐Normandie soit préservé, notamment pour le maintien des 350 emplois de l'usine Alpine et des nombreux emplois indirects associés ».
 
« A plusieurs reprises la Région a accompagné Renault dans son développement. Nous demandons que Renault s’engage pour le maintien du projet Alpine à Dieppe ».

Un divorce qui compliquera la renaissance de l'Alpine ?

Ce partenariat entre Renault et Caterham visait, pour la marque au losange, à faire renaître sa marque Alpine, rendue célèbre par sa berlinette A110 et ses victoires en rallye dans les années 1970, et de charger par là même son usine de Dieppe (330 salariés), où les deux voitures devaient être assemblées.

« Dans tous les cas, ce divorce compliquera un peu plus le projet de renaissance d'Alpine. Certes, Renault compte bien poursuivre le développement de son modèle sportif, qui devrait sortir fin 2016. Alors que Caterham ne devrait plus produire sa voiture à Dieppe, l'équation économique et la rentabilité du projet seront forcément bien plus ardues à atteindre », écrit sur son site notre confrère Les Echos.





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos








PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE