Publicité.



Depardieu s'en va, oui et alors ?


Publié le Lundi 17 Décembre 2012 à 12:00 l Actualisé le 01/01


Gérard Depardieu quitte la France ? Et alors ? Le Pays va s'en remettre.
Il veut rendre son passeport, c'est son droit absolu. Pour passer de Belgique en France, il en n'a pas besoin...
On peut comprendre que Depardieu soit "ulcéré" par le qualificatif de "minable" employé à son endroit par le Premier ministre. Jean-Marc Ayrault aurait dû tourner sept fois la langue dans sa bouche avant de tenir de tels propos.

Depardieu répond à Ayrault*:
"Je ne suis ni à plaindre ni à vanter,
mais je refuse le mot "minable"'


Que l'acteur français, loin d'être "minable" dans les rôles qui sont les siens au cinéma, gagne beaucoup d'argent, c'est indéniable. Il n'est pas le seul. Combien comme lui de fortunés ont déserté leur patrie pour s'installer sous des cieux fiscaux plus rayonnants ?
Alors oui, le moment est sans doute mal choisi à une époque où tout le monde doit - et va devoir encore - se serrer la ceinture. Mais la crise a bon dos. Et Depardieu aussi qui, avec sa grande gueule légendaire, devient le bouc émissaire de toute une Nation.


Depardieu répond à Ayrault*:
" Je pars, après avoir payé 145 millions
d'impôts en quarante-cinq ans"


Cette triste affaire politico-médiatique - qui fait les choux gras des réseaux sociaux et de la presse en général - permet de passer à autre chose, à l'approche des fêtes de fin d'année et à l'aune d'une année 2013 qui s'annonce particulièrement rude pour une grande majorité de Français avec son lot de hausses de prix et d'impôts (eh oui, la crise encore!).
Passer à autre chose, oui. Après le feuilleton UMP, voici donc le feuilleton Depardieu.
L'occasion pour les responsables politiques de tous bords de "régler leurs comptes". L'opposition, avec la politique fiscale du pouvoir socialiste. La majorité, avec les "nantis". Aussi qu'Aurélie Filiippetti, la ministre de la Culture, soit "scandalisée" et accuse Depardieu de "déserter" le pays en pleine crise, n'a pas beaucoup d'importance. Idem lorsque Michel Sapin, le ministre du Travail, voit dans la décision de l'acteur "une sorte de déchéance personnelle".


Depardieu répond à Ayrault* :
"Tous ceux qui ont quitté la France n'ont
pas été injuriés comme je le suis"


Tous les ministres, secrétaires d'Etat et autres proches du pouvoir ont eu (ou vont avoir) leur petite phrase assassine. Qu'en pense, lui, François Hollande ?
Si la gauche est dans son rôle de fustiger, la droite est beaucoup plus réservée et prudente sur le cas Depardieu. Encore que cette polémique tombe à point nommé pour elle, empêtrée dans l'interminable duel Copé - Fillon.
A l'image du député de l'Eure et président du Nouveau Centre, Hervé Morin, qui s'épanche sur twitter : "Depardieu n'est que la partie émergée de l'iceberg d'une France qui fuit une politique confiscatoire" Et l'ancien ministre de la Défense, de résumer par cette analyse définitive : " Ce n'est pas en ayant moins de riches que l'on aura moins de pauvres" . CQFD


Depardieu répond à Ayrault* :
" Je vous rends mon passeport et ma carte de
sécurité sociale, dont je ne me suis jamais servi"


Rémy Lebel


* Extraits de la lettre que Gérard Depardieu a adressée au Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, et publiée dans le Journal du Dimanche





Mots-clés :


EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos








PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE