Publicité.



Déjà 30 morts sur les routes de Seine-Maritime : " ce n'est pas acceptable ! ", gronde le préfet


Publié le Jeudi 7 Août 2014 à 20:48 l Actualisé le 08/08 - 02:08


Le préfet a assisté à un contrôle de vitesse sur l'A28. Il a pu constater qu'il restait du travail à faire pour changer les comportements
Le préfet a assisté à un contrôle de vitesse sur l'A28. Il a pu constater qu'il restait du travail à faire pour changer les comportements
Le préfet de la région Haute-Normandie a fait de la sécurité routière son cheval de bataille. Régulièrement, il descend sur le terrain, au bord des routes, histoire d'affirmer aux côtés des forces de l'ordre la ferme nécessité d'arrêter l'hécatombe. D'où sa présence, ce jeudi en fin d'après-midi, sur une opération de contrôle de vitesse et d'alcoolémie  mise en place sur l'autoroute A28 à hauteur d'Isneauville, à l'entrée de Rouen, avec le nouveau patron de la région de gendarmerie.

Des comportements "irresponsables" et "inconscients"

Pierre-Henry Maccioni a pu, une nouvelle fois, se rendre compte du travail qui reste à faire : en moins de deux heures, les gendarmes de l'escadron départemental de sécurité routière (EDSR), sous les ordres du capitaine Joannès, ont relevé quinze infractions à la vitesse. Un conducteur a été contrôlé à 170 km/h au lieu de 130. 

"On n'arrive pas à éradiquer les comportements irresponsables et insconcients de certains automobilistes", se désole le préfet. "Les résultats ne sont pas à la hauteur des moyens qui sont déployés".

Depuis le 1er janvier dernier, trente usagers ont trouvé la mort tués à ce jour (6 août) sur les routes de la Seine-Maritime. Autant que pour la même période de 2013. "Ce n'est pas acceptable", affirme-t-il.

Un " maximum " de policiers et gendarmes sur le terrain

Ce bilan l'inquiète d'autant plus à quelques heures du chassé-croisé de ce week-end. "Nous allons mettre le maximum de policiers et de gendarmes sur le terrain", prévient le représentant de l'Etat, bien décidé à traquer les mauvais conducteurs : ceux qui conduisent sous l'emprise de l'alcool, de stupéfiants, ceux aussi dont le comportement sur la route est dangereux (vitesse excessive, téléphone portable, non respect de la signalisation...). 

"Je souhaite qu'il n'y ai aucun tué en Haute-Normandie à l'occasion de ce chassé-croisé".

Tolérance zéro ce week-end de chasse-croisé

Le préfet (ici avec le capitaine Joannès, commandant en second de l'EDSR) a demandé aux forces de l'ordre "d'être particulièrement mobilisés et de faire acte de fermeté" à l'occasion du chassé-croisé de ce week-end
Le préfet (ici avec le capitaine Joannès, commandant en second de l'EDSR) a demandé aux forces de l'ordre "d'être particulièrement mobilisés et de faire acte de fermeté" à l'occasion du chassé-croisé de ce week-end
C'est pourquoi il dit avoir demandé aux forces de l'ordre "d'être particulièrement mobilisés et de faire acte de fermeté. Aucune tolérance ne sera appliquée face aux comportements dangereux".

Plus que jamais, policiers et gendarmes seront omniprésents sur les routes. A l'image des contrôles de toutes sortes (alcoolémie, stupéfiants, vitesse...) qui sont mis en place à toute heure du jour et de la nuit.

"Je constate l'irresponsabilté de certains conducteurs. Malgré toutes ces opérations de contrôles, cela ne les émeut pas beaucoup", regrette Pierre-Henry Maccioni.

" La prévention ne suffit plus "

De même, les opérations de prévention destinées à renforcer la prise de conscience de tous les usagers face aux dangers de la route, "ne suffisent plus. Il faut prendre conscience qu'une conduite irresponsable endeuille de nombreuses familles".

Le préfet de Seine-Maritime a bien sûr en tête ce terrible accident qui a fait deux morts, deux innocents, sur la Sud III. Le responsable de ce drame était en état d'ivresse et circulait à contresens sur la voie rapide. Il a été condamné à six ans d'emprisonnement  et 45.000€ d'amende.

Pierre-Henry Maccioni se dit tout aussi sensibilisé par le comportement des usagers des deux-roues, principalement les jeunes. Ils sont parmi les plus touchés par les drames de la route : " l'excès de vitesse, le défaut de maîtrise et la consommation excessive d'alcool restent les causes principales des accidents mortels ".



Une quinzaine d'infractions à la vitesse ont été relevées, par les gendarmes de l'EDSR ce jeudi après-midi sur l'A28
Une quinzaine d'infractions à la vitesse ont été relevées, par les gendarmes de l'EDSR ce jeudi après-midi sur l'A28
Les chiffres des sept premiers mois de 2014

Du 1er janvier au 31 juillet :
>30 tués, soit le même nombre que sur la même période de 2013.
>605 blessés, contre 558 en 2013, soit une hausse de 8,4%.
>481 accidents, contre 475 en 2013, soit une hausse de 1,3%.





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image





PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE