Décès de Bernard Daumur, directeur général du CHU : l'hommage du maire de Rouen à "un homme de conviction"


Mercredi 28 Mai 2014 à 14:49 l Actualisé Mercredi 28 Mai 2014 - 17:05



SEINE-MARITIME. Une cérémonie de recueillement a été organisée ce mercredi 28 mai à la mémoire de Bernard Daumur, directeur général du CHU-Hôpitaux de Rouen, décédé samedi 24 mai des suites d'une longue maladie. A cette occasion, Yvon Robert, maire de Rouen, a tenu à rendre hommage à cet « homme de convictions ». « Bernard Daumur a largement contribué à ce que le CHU devienne un établissement d'excellence, véritable partenaire des collectivités territoriales », souligne-t-il dans un communiqué à la presse.

« Défenseur des valeurs de l'hôpital public, attaché à le rendre plus performant et accessible à tous, il a fait du CHU-Hôpitaux de Rouen un acteur économique de premier plan, mais surtout un centre de soins, d'innovations et de recherches incontournable sur toute la Région Nord- Ouest. Dès son arrivée à Rouen, il s’était en outre impliqué pleinement comme un acteur majeur de notre cité, en véritable ambassadeur de Rouen. »

Valérie Fourneyron, présidente du CHU-Hôpitaux de Rouen lors de son recrutement, en 2010, « avait immédiatement perçu les qualités humaines et professionnelles de cet homme qui avait su créer un consensus autour de sa nomination entre l’Etat, la communauté médicale et les collectivités ».

Emmanuèle Jeandet-Mengual, qui a succédé à Valérie Fourneyron à la présidence de l’établissement, avait établi avec lui le même lien de confiance, en portant ensemble l’avenir de cet hôpital de premier plan, souligne encore le communiqué de la mairie.

Qui était Bernard Daumur ?

Bernard Daumur
Bernard Daumur
Agé d'une cinquantaine d'années Bernard Daumur avait débuté sa carrière en 1992, en tant que Directeur du personnel à l'hôpital Bicêtre (Paris).  Toujours au sein de l'AP-HP, il a occupé le poste de chef du département du développement social et des conditions de travail.
Homme de réorganisation et de dialogue, il a assuré par la suite la Direction des Ressources Humaines du CHU de Toulouse, où il est resté 6 ans. En 2003, il était nommé à la tête du Centre hospitalier de Montauban qu'il devait quitter en 2010 pour diriger le CHU de Rouen.

Source : CHU de Rouen







Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com