Publicité.



Débat public sur le projet éolien en Seine-Maritime : "Oui à l’éolien pour le futur de nos régions" (EELV)


Publié le Mercredi 8 Juillet 2015 à 23:47 l Actualisé le 09/07 - 00:05


Illustration.
Illustration.
Le débat public sur le projet éolien en mer de Dieppe et du Tréport (Seine-Maritime) arrive à son terme et s’achèvera le 31 juillet prochain après 3 mois de débats.

Retrouvez ici le détail du projet

Dans cette perspective, la Commission du débat public a organisé ce mercredi 8 juillet à Criel-sur-Mer, une audition publique de certains cahiers d’acteurs à Criel-sur-Mer.

Les Régions Haute-Normandie et Picardie étaient représentées respectivement par les vice-présidents d'Europe Ecologie Les Verts (EELV) Claude Taleb et Christophe Porquier qui "ont pu rappeler la mobilisation des deux régions autour de la constitution d’une filière industrielle de l’éolien".

"Ils sont également porteurs d’un cahier d’acteur spécifique à Europe Ecologie Les Verts commun aux deux régions dans lequel ils rappellent le soutien d’EELV au développement de l’éolien", soulignent les deux représentants d'EELV Haute-Normandie et Picardie dans un communiqué commun dont nous reproduisons ici de larges extraits :
"Dans son cahier d’acteurs EELV rappelle ainsi la nécessité de porter un nouveau modèle de développement basé sur les énergies renouvelables à la fois pour faire face aux enjeux climatiques, en réduisant les émissions de gaz à effet de serre, mais également pour répondre à la monté du chômage de masse lié à la désindustrialisation de la France.

Au travers de cette nouvelle filière industrielle, c’est toute un littoral qui en bénéficierait, avec en Haute-Normandie l’implantation d’usines au Havre,  d’une base d’exploitation et de maintenance à Dieppe, d’un centre de recherche à Rouen et en Picardie le développement de la filière autour de l’innovation, de la mobilisation des PME et de l’ouverture à Amiens d’un centre de formation dédié aux techniciens de maintenance de parcs éoliens. 

Si EELV apporte son soutien au projet c’est pour mieux réaffirmer sa détermination à en maximiser les retombées pour les territoires, l’articulation avec la sous-traitance industrielle, la complémentarité avec les secteurs du tourisme et de la pêche.

Ce projet doit se réaliser pour le profit de tous et pas seulement des investisseurs industrielles auxquels EELV demande d’ouvrir la participation des collectivités et des citoyens dans le financement et la gouvernance du parc".



Mots-clés : Seine-Maritime

ENVIRONNEMENT




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE