Publicité.



Darnétal. L'employé indélicat avoue avoir revendu plus de 11 tonnes de plomb et de cuivre volées à son employeur


Publié le Vendredi 21 Novembre 2014 à 12:25 l Actualisé le 22/11 - 18:48


Une vingtaine de bandes de plomb représentant 800 kg a été retrouvée dans le garage de l'employé indélicat à Elbeuf (Photo d'illustration)
Une vingtaine de bandes de plomb représentant 800 kg a été retrouvée dans le garage de l'employé indélicat à Elbeuf (Photo d'illustration)
Las de constater des vols de matériaux (plomb et cuivre) à répétition dans ses ateliers, un chef d'entreprise de Darnétal, près de Rouen, a déposé plainte lundi 17 novembre.  

En accord avec lui, les services de police ont donc mis en place une discrète surveillance dès le lendemain et le résultat n'a pas tardé à porter ses fruits.

Dans la nuit de mardi à mercredi dernier, les hommes de Brigade anti-criminalité (BAC) repère dans l'entreprise, vers 5 h 40 du matin, un homme en train de fouiller dans un lieu de stockage. Il est immédiatement interpellé. Il reconnaît sans difficulté qu'il s'apprêtait à dérober deux raccords de compresseur.
Perquisitions à Cléon, Le Neubourg et à Elbeuf
Le suspect, âgé de 39 ans, qui travaille en qualité de chauffeur-livreur dans l'entreprise, est ramené à l'hôtel de police puis placé en garde à vue. Il déclare habiter à Cléon près d'Elbeuf, mais précise qu'il est en cours de déménagement pour le Neubourg, dans l'Eure, et qu'il possède un garage à Elbeuf.

Des indications précieuses pour les enquêteurs du Groupe d'appui judiciaire (GAJ) qui décident alors d'aller perquisitionner à ces trois adresses. Ils ne seront pas déçus : dans le garage, ils découvrent 800 kg de bandes de plomb, un matériau qui sert à isoler les toitures, ainsi que plusieurs cartons pleins de crochets en cuivre pour gouttières.

A son futur domicile au Neubourg, ils saississent encore 17 cartons de crochets en cuivre. Et dans le logement qu'il occupe pour quelque temps encore à Cléon divers matériels provenant de l'entreprise, représentant au total un "butin" de 5 000€.
Le plomb et le cuivre étaient revendus à des ferrailleurs 
Lors de ses auditions, l'employé indélicat expliquera aux policiers qu'il revendait les matériaux volés à des ferrailleurs de l'agglomération rouennaise  et de l'Eure. Il aurait ainsi tiré des bénéfices de la revente de 11. 500 kg de plomb et de cuivre depuis le début de l'été.

Le chef d'entreprise a estimé, quant à lui, avoir subi un préjudice de 25 000€. Les faits duraient depuis au moins le mois d'avril dernier.

Le voleur présumé s'est vu notifier une convocation pour une comparution sur reconnaissance prélable de culpabilité (CRPC) pour le 10 février prochain devant le tribunal correctionnel de Rouen. Il a été remis en liberté à l'issue de sa garde à vue





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos








PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE