---

Criquetot-l'Esneval : une adolescente meurt écrasée par une voiture près du centre où elle était placée


Publié le 6 Janvier 2017 à 10:04 / Actualisé le 06/01/2017 - 12:00

Le drame est survenu sur la route de Goderville, dans une zone non éclairée et des circonstances qui restent à établir (Illustration©GoogleMaps)
Le drame est survenu sur la route de Goderville, dans une zone non éclairée et des circonstances qui restent à établir (Illustration©GoogleMaps)
Une jeune fille âgée de 17 ans a succombé à ses blessures après avoir été percutée par une voiture, hier soir, à Criquetot-l'Esneval (Seine-Maritime).

Le drame est survenu ce jeudi vers 18 heures. Un automobiliste circulait sur la route départementale 139 (route de Goderville) dans une zone non éclairée. Soudain, il a ressenti un choc violent : sa voiture venait de rouler sur le corps d'une adolescente allongée, apparemment, au milieu de la chaussée. La jeune victime a été prise en charge par les secours, qui ont tenté de la réanimer alors qu'elle était en arrêt cardio-respiratoire. En vain, la jeune fille est décédée sur place.

Placée dans un centre spécialisé

S'est-elle allongée volontairement sur la route dans le but de mettre fin à ses jours ? L'adolescente était placée dans le centre de placement familial socio-éducatif de l'Institut départemental de l'Enfance, de la Famille et du Handicap (IDEFHI), distante de quelques centaines de mètres du lieu du drame. 

L'automobiliste, âgé de 80 ans environ, a été longuement entendu par la gendarmerie, en charge d'établir les circonstances des faits. L'octogénaire aurait déclaré aux premiers secours arrivés sur place "avoir roulé sur quelque chose". Il a affirmé toutefois ne pas avoir percuté la jeune fille. Cette dernière avait-elle alors déjà été écrasée par un premier véhicule ? 

L'autopsie du corps ordonnée par le parquet du Havre devrait permettre d'apporter des éléments de réponse, et de déterminer précisément les causes de la mort. 
  











Publicité.




PUBLICITE







S'abonner à notre Newsletter



PUBLICITE








Suivez-nous sur Facebook