Publicité.



Crimes et châtiments en Normandie : au coeur de la criminalité et de son histoire


Publié le Vendredi 1 Avril 2016 à 15:55 l Actualisé le 02/04 - 00:10


Du 29 mars au 1er juillet, les Archives départementales proposent l’exposition « Crimes et châtiments en Normandie », au Pôle culturel Grammont, à Rouen.

L’exposition explore la criminalité en Normandie de 1498, date de l’ordonnance de Blois qui organise la procédure pénale, à 1939, qui voit à Rouen la dernière exécution publique en France d’un mineur. Elle traite à la fois de l’histoire de la police, de la justice ou de l’administration pénitentiaire.

En présentant de grandes affaires criminelles, l’exposition fait émerger des questions fortes et particulièrement sensibles : quel est le sens de la peine? Comment a été justifié le recours à la torture? Comment équilibrer la maîtrise de l’ordre public et les libertés individuelles ? Pourquoi la peine de mort a-t-elle été maintenue si longtemps ?

Les archives présentées ne laisseront pas indifférents : d’un procès- verbal de torture du XVIe siècle à un relevé d’empreintes des années 1920, de pièces à conviction aux photographies de scènes de crime..., l’exposition montre la recherche progressive d’une procédure juste et équitable dans le traitement des suspects ou des condamnés tout comme l’évolution des méthodes d’investigation de la police, qui s’appuie sur la science.

Une scène de crime est ainsi reconstituée : la cuisine où s’est déroulé le crime perpétré par André Vitel à l’âge de 17 ans, en 1938 au Havre. Il s’agit du dernier mineur guillotiné en public.

L’exposition présente également une sélection de pièces du procès de Fernand Levasseur, accusé de parricide aux Grandes-Ventes dans les années 1930 : interrogatoire du prévenu et des témoins ainsi que des pièces à conviction qui permettront de déterminer un verdict avec notre vision contemporaine des faits.

Dix affaires seront particulièrement développées, avec des mobiles variés : crime crapuleux, passionnel, politique..., tous se sont déroulés en Seine-Maritime, d’un adultère qui conduit un époux en prison à un crime de sorcellerie imputé à un enfant de 13 ans, qui finit au bûcher.

Une application, présentant ces affaires, créée pour l’exposition, sera téléchargeable sur tablettes. L’exposition est accessible pour les 10-14 ans avec un parcours adapté. Elle est déconseillée aux moins de 10 ans.

Le programme

• Vendredi 1er avril à 18h
Rose et Ferdinand : inauguration de l’exposition et spectacle présenté par la comédienne d’Art en Scène, à l’auditorium, à Grammont. Sur réservation.

• Samedi 23 avril à 14h30
La Police scientifique, hier et aujourd’hui : conférence de Richard Marlet, commissaire divisionnaire, Chef du Service Régional de Documentation Criminelle de Paris.

• Samedi 11 juin à 14h30
L’arbre de l’innocent : spectacle et débat (avec vote du public) autour du procès du triple meurtre de Saint-Martin-Le-Gaillard en 1836.

Informations pratiques :
- visites individuelles à 14h30 les mardis 17 mai et 14 juin 2016,
- visite individuelle en soirée le mardi 19 avril 2016 à 20h30,
- visites de groupes sur demande.
Entrée libre et gratuite. Renseignements et réservations : 02 35 03 54 95 -

archives@seinemaritime.fr

Pôle culturel Grammont - 42, rue Henri II Plantagenêt, Rouen.




EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos








PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE