Publicité.



Création de trois zones de sécurité prioritaires en Haute-Normandie


Publié le Jeudi 15 Novembre 2012 à 10:51 l Actualisé le 01/01


Création de trois zones de sécurité prioritaires en Haute-Normandie
Les ministères de l'Intérieur et de la Justice ont décidé de créer une zone de sécurité prioritaire en Seine-Maritime, à Rouen, et deux dans l'Eure (quartiers des Valmeux et Boutardes, à Vernon et une zone mixte à Gaillon/Les Andelys). A Rouen, le périmètre prévu englobe la ZUS des Hauts de Rouen, le quartier du Vallon Suisse ainsi que les quartiers des « trois pipes » et des « provinces » de la commune de Bihorel. "Cette initiative va permettre d'accentuer et de relancer un travail partenarial déjà avancé, notamment avec les communes, de manière à lutter contre l'économie souterraine et améliorer les conditions de vie des habitants", se réjouit le préfet de Région et de Seine-Maritime dans un communiqué, publié ce matin.

49 nouvelles zones de sécurité prioritaire sont créées en France, dont trois en Haute-Normandie

Le dispositif à Rouen* (Hauts-de-Rouen)

La zone de sécurité prioritaire déployée dans ce quartier aura pour objectif de lutter contre les phénomènes de délinquance et d’incivilités qui y sont enracinés. Son périmètre précis et son organisation seront définis dans le cadre d’une concertation entre les services de l’Etat et les élus locaux, avant la fin de l’année 2012.


Présentation des quartiers


Le plateau des Hauts de Rouen regroupe les 4 quartiers sensibles des « Vieux Sapins », du « Châtelet », de la « Lombardie » et de la « Grande Mare ». Situés au nord-est de la ville sur un plateau rocheux, ces quartiers sont composés de grands ensembles d’habitat collectif. Ils sont reliés au centre-ville par le réseau de transport en commun. La population est jeune (37 % ont moins de 20 ans) et le taux de chômage important (plus d’un tiers des habitants).Le périmètre prévu pour la zone de sécurité prioritaire englobe la ZUS des Hauts de Rouen, le quartier du Vallon Suisse ainsi que les quartiers des « trois pipes » et des « provinces » de la commune de Bihorel. Diagnostic de la délinquanceMalgré une baisse des atteintes aux biens et à l’intégrité physique, le quartier est touché par des phénomènes de violences urbaines et d’atteintes aux agents de la force publique.


Le dispositif dans l'Eure*(Vernon et Gaillon/Les Andelys)


La zone de sécurité prioritaire déployée dans ces communes aura pour objectif de lutter contre les phénomènes de délinquance et d’incivilités qui y sont enracinés. Son périmètre précis et son organisation seront définis dans le cadre d’une concertation entre les services de l’Etat et les élus locaux, avant la fin de l’année 2012.


Présentation du secteur


La zone, située à l’ouest et au nord-ouest du département de l’Eure, le long de la vallée de la Seine et de l’autoroute A13, s’étend sur 20 km de long et 15 km de large. Cette partie du territoire connait des problématiques de sécurité liées à la délinquance itinérante auxquelles s’ajoute la présence de quartiers difficiles, comme les Valmeux et les Boutardes à Vernon.
Diagnostic de la délinquance Des troubles importants placent régulièrement les forces de l’ordre en situation de maintien de l’ordre. A Vernon, le nombre de jets de projectile contre les policiers est en constante augmentation depuis 2010.
Au-delà de ces poussées de violence, les policiers et les gendarmes sont régulièrement sollicités pour intervenir sur des différends de voisinage, des violences intrafamiliales, des vols avec violence et des cambriolages.
(*) Source préfecture de Région Haute-Normandie




Mots-clés :


EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos








PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE