YVELINES.

Course-poursuite dans les rues des Mureaux avec un voleur de motos

Mercredi 4 Février 2015 à 09:42 l Actualisé Jeudi 5 Février 2015 - 00:27



Dans la course poursuite avec la police, le fourgon a percuté des voitures en stationnement et un véhicule banalisé de la brigade anti-criminalité des Mureaux (Photo d'illustration)
Dans la course poursuite avec la police, le fourgon a percuté des voitures en stationnement et un véhicule banalisé de la brigade anti-criminalité des Mureaux (Photo d'illustration)
Chasse à l'homme ce mercredi matin dans les rues des Mureaux. Le conducteur d'un fourgon signalé volé et avec à son bord deux grosses motos volées dans la nuit a refusé de s'arrêter à un contrôle routier mis en place par la police, et ce, malgré les sommations. 

Un peu avant 4 heures, rue de Bécheville, dans le quartier du même nom, aux Mureaux, un équipage de la brigade anti-criminalité (BAC) aperçoit une camionnette qui lui paraît suspecte. La décision est prise de contrôler le conducteur. Mais ce dernier ne l'entend pas ainsi. A la vue des gardiens de la paix il accélère et prend la fuite en direction du centre-ville.

Le fourgon, pourchassé par des véhicules de police, percute en chemin plusieurs voitures en stationnement et endommage le mobilier urbain. Il percute également un véhicule banalisé de la BAC à plusieurs reprises. Le fuyard abandonne finalement la fourgonnette et s'enfuit à toutes jambes. Il est rattrapé un peu plus loin, plaqué au sol et menotté.

Deux grosses cylindrées dans le fourgon

La fouille du fourgon révèle la présence à l'intérieur de deux motos BMW de grosses cylindrées. L'enquête permet rapidement d'établir que les deux engins ont été dérobés durant la nuit à Sèvres (Hauts-de-Seine). Quant à la fourgonnette elle-même est signalée volée depuis le 1er février dernier à l'Ile-Sainte-Denis, en Seine-Saint-Denis, près de Paris.

Les victimes devaient venir dans la journée récupérer leurs véhicules et déposer plainte au commissariat des Mureaux.

L'auteur des faits, âgé de 23 ans et originaire de Villetaneuse (Seine-Saint-Denis) a été placé en garde à vue pour refus d’obtempérer aggravé, violences volontaires sur personnes dépositaires de l'autorité publique, rébellion et recel de vol.  








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com