Publicité.



Coup de folie à Elbeuf : il frappe à la gorge sa mère et son frère avec un couteau de cuisine


Publié le Mardi 11 Mars 2014 à 11:47 l Actualisé le 11/03 - 12:54


Les deux victimes saignaient abondamment au niveau de la gorge lorsque les pompiers et police secours sont arrivés (Photo d'illustration)
Les deux victimes saignaient abondamment au niveau de la gorge lorsque les pompiers et police secours sont arrivés (Photo d'illustration)
SEINE-MARITIME - Une mère de famille et un de ses enfants ont été hospitalisés aux urgences après avoir reçu chacun un coup de couteau au niveau de la gorge.

Les faits sont survenus lundi 10 mars vers 6 heures du matin, dans un appartement du cours Carnot à Elbeuf. A l'arrivée de police secours, les deux victimes sont dans l'ambulance des sapeurs-pompiers. Ils reçoivent les premiers soins avant d'être transportés aux urgences de l'hôpital des Feugrais. Leurs jours ne sont pas en danger.

Un couteau maculé de sang

La mère âgée de 54 ans raconte ce qui s'est passé aux policiers. Son fils de 23 ans, qui souffre de problèmes psychologiques, a, sans véritable raison - sans doute un coup de folie - empoigné un couteau de cuisine et l'a frappée à la gorge. Il a également frappé de la même manière son plus jeune frère âgé de 21 ans. Tous les deux saignaient abondamment quand les secours sont intervenus.

L'inspection de l'appartement, en grand désordre, n'a pas permis de retrouver l'auteur des coups de couteau. Mais les policiers ont constaté des traces de sang qui jonchaient le sol. Ils ont par ailleurs découvert l'arme dont la lame était maculée de sang en fouillant la cuisine.

Des propos incohérents, proches du délire

Le signalement de l'agresseur a été diffusé à toutes les patrouilles et c'est finalement un équipage de police secours qui remarque l'individu rue Sadi-Carnot à Caudebec-lès-Elbeuf et qui l'interpelle sans difficulté. Mais alors que les policiers s'apprêtent à le menotter par sécurité, le jeune homme se débat et se rebelle. Neutralisé, il est ramené à l'hôtel de police pour y être placé en garde à vue pour tentatives d'homicides.

Au cours de son audition, le jeune homme n'a pas été en mesure d'expliquer son geste. "Il tenait des propos incohérents à la limite du délire", confie une source proche de l'enquête. Il a été placé dans l'après-midi de lundi au centre hospitalier spécialisé du Rouvray, un établissement psychiatrique de l'agglomération rouennaise.

L'enquête a été confiée à la sûreté départementale.





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE