Coup de filet anti-drogue au Havre : un réseau de malfaiteurs démantelé en Zone de sécurité prioritaire


Vendredi 16 Mai 2014 à 11:16 l Actualisé Samedi 17 Mai 2014 - 16:15



Cannabis, héroïne, armes, masques et divers autres objets ont été saisis lors des perquisitions (Photo : Direction générale de la Police nationale)
Cannabis, héroïne, armes, masques et divers autres objets ont été saisis lors des perquisitions (Photo : Direction générale de la Police nationale)
SEINE-MARITIME. Une vaste opération anti-drogue a été menée en début de semaine dans les quartiers de la Mare Rouge et Mont-Gaillard, dans la Zone de sécurité prioritaire (ZSP) du Havre. Plus d'une centaine de policiers, dont ceux de la Sûreté urbaine et la brigade des stupéfiants, chargés de l'enquête sont passées à l'action dès 6 heures du matin mardi 13 mai, et ont interpellé douze suspects âgés entre 15 et 34 ans. Un treizième individu a été arrêté un peu plus tard.

De la drogue - 3,5 kg de résine et 600 grammes d'herbe de cannabis, 1 kg d'héroïne - ainsi que deux pistolets mitrailleurs dont une kalachnikov démilitarisée, des couteaux, des téléphones portables et des masques ont été saisis aux cours des perquisitions. Les enquêteurs ont également saisi 4.000 euros accompagnés de divers matériels et document attestant du train de vie de chacun des mis en cause au regard des ressources déclarées, indique une source policière.

Toute une rue sous le contrôle des trafiquants

Les trafiquants avaient percé un mur afin de pouvoir échapper à la police en cas d'intervention (Photo DGPN)
Les trafiquants avaient percé un mur afin de pouvoir échapper à la police en cas d'intervention (Photo DGPN)
Les hommes du commissaire Patrick Longuet, patron de la Sûreté urbaine du Havre, travaillaient depuis des mois sur cette affaire de trafic. Les enquêteurs avaient recueilli des "informations concordantes" au cours de l'année 2013 qui leur avait permis d'établir l'existence d'un réseau de trafiquants au coeur de la Zone de sécurité prioritaire. Un véritable marché de la drogue qui durait depuis au moins trois ans !

Filatures, surveillances, écoutes téléphoniques et d'autres moyens techniques ont alors été mis en oeuvre. Un gros travail de renseignement qui avait conduit à l'interpellation de consommateurs avait été fait sur le terrain depuis plusieurs mois par les "patrouilleurs" de la ZSP. L'objectif premier était de déjouer la vigilance des "guetteurs" nombreux dans ces quartiers sensibles où la drogue et les armes circulent. Les halls d'escalier et parties communes de quasiment toute la rue Edmond Casaux, du n°28 au n°42 étaient sous le contrôle des trafiquants. "Chaque hall s'étant même spécialisé dans la revente de produits différents, cannabis au numéro 40, héroïne au numéro 28 ", souligne une source proche de l'enquête.

Six écroués, quatre sous contrôle judiciaire

Les suspects ont été entendus pendant 72 heures sous le régime de la garde à vue. Dix d'entre eux, dont les principaux "animateurs" du réseau démantelé, ont été déférés vendredi matin devant le procureur de la République du Havre qui a ouvert une information judiciaire. Six des mis en cause ont été placés en détention provisoire, quatre autres sous contrôle judiciaire.

Pour les policiers havrais, les investigations vont se poursuivre sur commission rogatoire du juge d'instruction.
Deux pistolets mitrailleurs, dont une kalachnikov, des armes de poing et des couteaux ont été retouvés lors des perquisitions (Photo DGPN)
Deux pistolets mitrailleurs, dont une kalachnikov, des armes de poing et des couteaux ont été retouvés lors des perquisitions (Photo DGPN)








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com