Publicité.



Policiers et gendarmes travaillaient depuis quelques mois sur une série de vols et cambriolages commis essentiellement dans le secteur de Fécamp. Les enquêteurs ont recensé 166 faits entre la mi-avril et le début août. Les suspects ont été arrêtés dans la région de Rouen, de Fécamp et d'Elbeuf.

Coup de filet : 11 suspects interpellés dans le cadre d'une série de 166 cambriolages


Publié le Jeudi 10 Octobre 2013 à 14:47 l Actualisé le 10/10 - 17:33


Les gendarmes super entraînés du peloton spécialisé de protection de la gendarmerie, chargés de la surveillance des centrales nucléaires (Penly et Paluel) ont participé au coup de filet de lundi matin (Photo d'illustration)
Les gendarmes super entraînés du peloton spécialisé de protection de la gendarmerie, chargés de la surveillance des centrales nucléaires (Penly et Paluel) ont participé au coup de filet de lundi matin (Photo d'illustration)
SEINE-MARITIME - Un vaste coup de filet a été opéré en début de semaine en Seine-Maritime, par la gendarmerie et les services de police, avec le concours du Peloton spécialisé de protection de la gendarmerie (PSPG) . Il ciblait des équipes de malfaiteurs soupçonnées d'avoir commis 166 vols et cambriolages dans le département, essentiellement à Fécamp et la région. Selon RTL qui révéle l'information sur son site, onze hommes ont été interpellés par la gendarmerie. "Ils sont issus de la communauté des gens du voyage".

Onze suspects en garde à vue

Les interpellations se sont déroulées lundi 7 octobre, au petit matin, à plusieurs endroits de Seine-Maritime, notamment dans la région de Fécamp, de Rouen et d'Elbeuf. Onze suspects ont en effet été mis en garde à vue. Garde à vue qui a été prolongée de 48 heures mardi matin.

Les faits dont ils sont soupçonnés ont été commis entre la mi-avril et le 8 août dernier. Il s'agit pour l'essentiel de vols sur des chantiers de construction mais également des cambriolages. « Les outillages et les objets volés étaient destinés à la revente », croit savoir RTL.

Une enquête conjointe police-gendarmerie

La gendarmerie et les services de police ont travaillé de concert sur cette affaire, dans le cadre d'un commission rogatoire d'un juge d'instruction du Havre. Quelque 120 faits ont été constatés en zone gendarmerie, et une quarantaine en zone police. La plupart des mis en cause auraient été remis en liberté, seul deux d'entre eux devaient être présentés hier mercredi 9 octobre devant le juge d'instruction pour une mise en examen.

L'enquête n'est pas terminée pour autant. Il s'agit maintenant de remonter la piste des éventuels receleurs.

Contactée mercredi par Infonormandie.com, la compagnie de gendarmerie de Fécamp s'est refusée à tout commentaire, se retranchant derrière le secret de l'instruction. 






EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos








PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE