Contrôles d'alcoolémie dans l'agglo de Rouen : quand les policiers font "chauffer" les éthylotests


Vendredi 28 Novembre 2014 à 12:11 l Actualisé Vendredi 28 Novembre 2014 - 16:43



L'éthylotest a affiché au moins à deux reprises ce message "positif" (Photo d'illustration)
L'éthylotest a affiché au moins à deux reprises ce message "positif" (Photo d'illustration)
Un pilote de scooter a terminé la nuit dans une cellule de dégrisement de l'hôtel de police de Rouen. L'homme, âgé de 45 ans et domicilié à Caudebec-lès-Elbeuf, a été contrôlé avec un taux de 2,54 grammes d'alcool par litre de sang. Dès que son état l'a permis, il a été placé en garde à vue pour conduite sous l'empire d'un état alcoolique en état de récidive. Il devait être auditionné par les fonctionnaires de la brigade des accidents et délits routiers.
Une vingtaine de dépistages la même nuit
Au cours de ce même contrôle d'alcoolémie mis en place rue de la République à Caudebec-lès-Elbeuf, les policiers ont procédé à une dizaine de dépistages sur des automobilistes. Un conducteur a également été verbalisé pour conduite en état d'alcoolémie. Le taux relevé à l'éthylotest étant inférieur à 0,90 gramme, il devra s'acquitter d'une simple contravention.

Un peu plus tard dans la nuit, entre 3 h 15 et 3 h, un deuxième contrôle a été mis en place qui a mobilisé six policiers rue Jean Lecanuet, en centre ville de Rouen. Là aussi, c'est une dizaine de conducteurs qui ont été soumis à un dépistage. Un seul était en infraction : il était au volant avec un taux de 0,90 g par litre de sang. L'homme, un rouennais de 27 ans, a été placé en dégrisment puis en garde à vue.
La conductrice de 49 ans affiche 1,92 g à l'éthylomètre
Jeudi, en find'après-midi (17 h 45) la conductrice d'une Dacia Sandéro qui roulait en sens interdit dans la rue des Fontenelles à Rouen, a été interceptée par la Compagnie départementale d'intervention (CDI) : elle a soufflé dans l'éthylomètre qui a viré au vert, avec un taux qui s'est affiché à 1,92 grammes d'alcool par litre de sang. L'automobiliste âgée de 49 ans et demeurant à Montmain, en Seine-Maritime, a été ramenée à l'hôtel de police. Elle s'est vu notifier une suspension immédiate de son permis et le retrait de six points.  








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com