Publicité.



Cinq hommes et six femmes interpellés au Havre pour des vols au préjudice de la Poste


Publié le Vendredi 22 Mars 2013 à 11:35 l Actualisé le 22/03 - 23:11


Belle prise pour les policiers du Havre qui viennent de mettre fin à un trafic de marchandises au préjudice de la société Colis Poste. Les investigations ont permis d'interpeller onze suspects, cinq homme et six femmes, et d'établir la liste des soixante-huit victimes, huit sociétés et soixante particuliers.

L'affaire débute le 6 décembre 2012. Un employé d'une société prestataire de service de La Poste est surpris en flagrant de vol de colis dans un entrepôt de La Poste, au Havre. L'homme, âgé de 30 ans, est interpellé par les policiers havrais et placé en garde à vue.

Téléphones, parfums, jeux vidéos...

Au cours de son audition, le Havrais reconnaît les faits de vols. Des vols qu'il commettait au cours de livraisons dans des sociétés et chez des particuliers. Il fait alors l'objet d'une procédure pour vols, recels de vols et violation de correspondances.

Mais l'enquête n'en reste pas là. Les enquêteurs parviennent à établir à son encontre une série de méfaits au préjudices de NRJ Mobile, Bouygues Télécom et La Poste. Trois téléphones portables volés à l'occasion de livraisons découverts lors de la perquisition permettent de remonter à des complices et de les identifier.

Mardi 19 mars, l'unité de traitement judiciaire en temps réel procèdent à dix nouvelles interpellations. Lors des perquisitions, les enquêteurs découvrent chez l'un des mis en cause des vêtements, des parfums, des jeux vidéos, des livres...

20 000 euros de préjudice

Chez un autre est saisi un ordinateur MacBook équipé d'un logiciel permettant de débloquer les téléphones volés. Le spécialiste en cybercriminalité établira par la même occasion que l'ordinateur a été dérobé lors d'un cambriolage en octobre 2012 au préjudice d'un particulier. L'homme qui détient le MacBook reconnaîtra, au cours de son interrogatoire, s'adonner à la revente régulière de téléphones volés

Le montant total du préjudice est estimé à 20 000 euros.

Les suspects, âgés entre 20 et 46 ans et dont trois sont chauffeurs-livreurs, ont été remis en liberté à l'issue de leur garde à vue. Dix d'entre eux font l'objet d'une convocation devant le tribunal correctionnel du Havre pour le 23 octobre prochain, le onzième, qui semble moins impliqué, d'une composition pénale.

Ils sont originaires du Havre, Montivilliers, Gonfreville-l'Orcher, Gainneville, Sandouville.






Réagissez à cet article

1.Posté par anonyme le 22/03/2013 17:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour. Je pense que vous devriez bien vérifier vos sources avant de publier un article dont visiblement vous êtes mal renseigner. La moitié de votre article est faux et bien en faveur de la poste. Le jugement n'a pas encore eu lieu et je pense que l'on a droit de se défendre avant de se faire salir en public. Merci

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE