Publicité.



Cinq gros "bonnets" de la drogue écroués à Rouen


Publié le Lundi 15 Octobre 2012 à 21:07 l Actualisé le 01/01


Cinq gros "bonnets" de la drogue écroués à Rouen


Un important trafic de stupéfiants vient d'être démantelé par le service régional de police judiciaire (SRPJ) de Rouen, en Seine-Maritime. Cinq trafiquants présumés ont été interpellés au terme d'une enquête qui a duré plusieurs mois, nécessitant filatures, écoutes téléphoniques et surveillances.




Un précieux renseignement

L'enquête a démarré à la fin de l'été dernier, sur la base d'un précieux renseignement parvenu aux hommes du commissaire divisionnaire Philippe Ménard. Les premières investigations ont rapidement permis d'établir que les policiers étaient bien en présence d'un important trafic de drogue. D'où l'ouverture d'une enquête préliminaire et la délivrance d'une commission rogatoire par deux juges de Rouen.

Coup de filet en pleine nuit

Les trafiquants présumés étaient rapidement localisés dans la région rouennaise, essentiellement dans des communes de la rive gauche. "Au cours des surveillances, nous avons constaté que l'un des suspects recevait deux fois par mois des livraisons de stupéfiants à son domicile", explique le patron du SRPJ de Rouen. Ainsi, dans la nuit de lundi à mardi dernier, munis d'une autorisation des magistrats, les policiers ont refermé le filet en interpellant, entre 21 h et 6 h du matin, tous les protagonistes de ce trafic présumé, à Rouen, Petit-Quevilly, Sotteville-lès-Rouen et Petit-Couronne. Quatre d'entre eux ont été interpellés sur la voie publique tandis que le cinquième a été arrêté à son domicile à Petit-Couronne.

Cocaïne et cannabis

Au cours des perquisitions, pas moins de 67 kg de résine de cannabis, 10,2 kg de cocaïne et 8,3 kg de produits de coupage ont été saisis. Les policiers ont également découvert des sommes d'argent importantes, soit 46 000 euros en espèces chez l'un et 2 400 euros chez un autre ainsi qu'un pistolet automatique muni d'un silencieux, une presse servant à reconditionner la drogue et de nombreux téléphones portables.

Association de malfaiteurs

Pendant leur garde à vue qui a duré 96 heures, les cinq hommes n'ont pas été très loquaces, affirmant que la drogue découverte chez eux ne leur appartenait pas. Un seul a reconnu avoir fait plusieurs voyages à l'étranger pour se fournir en stupéfiants. La marchandise illicite servait essentiellement à alimenter des réseaux de drogue en Haute et Basse Normandie et d'autres départements voisins.

Les cinq suspects, âgés entre 26 et 37 ans, tous sans emploi, ont été mis en examen pour trafic en bande organisée, association de malfaiteurs, importation de stupéfiants...

Deux d'entre-eux ne sont pas inconnus des policiers et de la justice, ils sont "tombés" il y a quelques mois pour trafic d'héroïne, une affaire qui sera jugée prochainement devant le tribunal correctionnel de Rouen.

Rémy Lebel






Mots-clés :


EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos








PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE