Chanteloup-les-Vignes : les membres d'une même famille soupçonnés de trafic de drogue


Mardi 15 Mars 2016 à 17:20 l Actualisé Mardi 15 Mars 2016 - 23:32



Depuis le mois d'avril 2014, les policiers du commissariat de Conflans-Sainte-Honorine appuyés par leurs collègues de la DDSP (direction départementale de la sécurité publique) des Yvelines ont interpellé près d’une trentaine de trafiquants de stupéfiants soupçonnés de tenir un "point de vente florissant" sur la place du Trident, dans la cité de la Noé, à Chanteloup-les-Vignes. Une quinzaine d'entre eux ont été écroués.

Dans Le cadre de ces investigations complexes et difficiles qui les a mobilisés plusieurs mois, les policiers ont ouvert une enquête préliminaire du chef de non justification de ressources par une personne "en relation habituelle avec un trafic de stupéfiants" à l’encontre d’une famille de Chanteloup-les-Vignes.

Avec l’aide du groupe d'intervention régional (GIR), les policiers ont mis en évidence que les membres de cette famille menaient un train de vie en disproportion avec les revenus qu'ils déclaraient auprès de diverses administrations françaises. Plusieurs d'entre eux avaient déjà été condamnés pour leur participation à un trafic de stupéfiants.

Le 8 mars dernier, une opération policière de grande ampleur a ainsi permis l'interpellation et le placement en garde à vue de pas moins de 15 membres de cette famille.

Les mis en cause ont nié les faits qui leur sont reprochés. Près de 60 000 euros d'avoirs criminels ont cependant été saisis durant le temps de la garde à vue.

Cinq des suspects ont été déférés et placés sous contrôle judiciaire. Une ouverture d’information a été ouverte qui va permettre aux policiers de poursuivre leurs investigations.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com