Caudebec-lès-Elbeuf : un jeune homme attaqué et mordu par les deux molosses de sa soeur


Mercredi 19 Août 2015 à 15:39 l Actualisé Mercredi 19 Août 2015 - 17:03



Illustration. Les deux chiens qui ont attaqué et mordu le frère de leur maîtresse seraient des American Staffordshire
Illustration. Les deux chiens qui ont attaqué et mordu le frère de leur maîtresse seraient des American Staffordshire
Un jeune homme de 19 ans a été mordu par les deux chiens American Staffordshire appartenant à sa sœur. Il a été blessé aux avant-bras.

Les faits sont survenus hier mardi en milieu d'après-midi, rue Alfred, à Caudebec-lès-Elbeuf, en Seine-Maritime.

Alertés vers 15h40 pour ce qui semblait être un différend familial, les policiers d'Elbeuf ont constaté, en arrivant sur place, la seule présence de deux gros chiens, particulièrement agressifs, qui ont sauté sur leur voiture de service. Les animaux, sans laisse et sans muselière, divaguaient sur la voie publique.

Traces de sang

Immédiatement, et dans l'attente de l'arrivée d'une société spécialisée dans la capture d'animaux dangereux, les forces de l'ordre ont fait appel à des renforts, afin d'interdire l'accès aux piétons et aux véhicules de la rue Alfred a chaque extrémité, par mesure de sécurité.

Rapidement, les policiers ont découvert des traces de sang sur le sol et sur une porte d'entrée. Ils ont constaté également des traces de sang sur la mâchoire et le pelage de chacun des molosses.

L'enquête de voisinage a alors permis de savoir par un témoin qu'un jeune homme avait été attaqué par les deux American Staffordshire dans des circonstances qui restent à éclaircir. Selon ce témoin, la victime aurait donné des claques aux chiens, qu'il avait en garde, provoquant ainsi une violente réaction de leur part.

Blessé aux avant-bras

Blessé assez sérieusement aux avant-bras, le jeune homme a été transporté par les pompiers à l'hôpital des Feugrais, à Elbeuf.

La propriétaire des chiens, âgée de 22 ans et demeurant à Caudebec-les-Elbeuf, a été interpellé par les policiers pour être auditionnée. Elle aurait assuré être en règle tant au niveau des vaccins qu'au niveau de la réglementation en matière de détention de ses chiens.

Dans l'immédiat, les deux American Staffordshire ont été placés au refuge de la société normande de protection aux animaux (SNPA) sur l'île Lacroix.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com