Publicité.



Braquages, cambriolages, violences : le phénomène inquiète en Haute-Normandie


Publié le Mercredi 12 Décembre 2012 à 10:20 l Actualisé le 01/01


Braquages, cambriolages, violences : le phénomène inquiète en Haute-Normandie

Phénomène lié à la crise économique, disent les spécialistes de la criminalité. Toujours est-il que la recrudescence du nombre de vols à main armée et de cambriolages commence à inquiéter en Seine-Maritime et dans l'Eure les autorités en charge de la "sécurité des personnes et des biens". Constat.




Avec l'activation du plan anti hold-up, policiers et gendarmes sont sur le qui-vive

"Le bilan global est correct, nous avons enregistré en 2O12 une baisse générale de la délinquance de 3,8% par rapport à 2011", s'est réjoui le préfet de la Seine-Maritime, Pierre de Bousquet, lors de la réunion du conseil départemental de prévention de la délinquance, le 22 novembre dernier. Selon le représentant de l'Etat, le nombre de cambriolages est en très légère diminution, ainsi que les atteintes aux biens.


Supermarchés, boulangeries
bureaux de poste, tabac-PMU...
en ligne de mire


Quid toutefois des vos à main armée dont le nombre a "explosé" ces derniers mois notamment dans la région havraise. Principales cibles : les commerces de proximité (supérettes, supermarchés, bar-tabac, boulangeries, bureaux de poste, stations-service...) Pas un jour sans que la rubrique faits divers des journaux ne fasse état d'un braquage en Haute-Normandie. Dernier en date : le bureau de poste d'Elbeuf où un malfaiteur solitaire, exhibant une arme de poing, s'est fait remettre le contenu de la caisse. Résultat, des employés et des clients traumatisés.
L'activation du plan anti hold-up pour les fêtes de fin d'année permet sans doute de limiter la casse. Très sensibilisés à ce phénomène récurent, les services de police et de gendarmerie sont sur le qui-vive. La réactivité est immédiate mais ne permet pas toujours de retrouver la trace des malfaiteurs.


Plus de 130 vols avec arme à feu
depuis le début de l'année
en Normandie


A contrario, quand des équipes sont ciblées, le résultat peut être payant. On l'a vu mardi dernier avec l'arrestation en flagrant délit par la police judiciaire de Versailles et de Rouen des braqueurs du Manège à bijoux de l'hypermarché d'Incarville, près de Louviers (Eure). Malgré les soins qu'il avait pris, le gang du 93, soupçonné d'au moins dix braquages du même style en région parisienne, dans l'Oise et dans la Marne, est tombé dans les filets policiers.
Les cinq braqueurs, bien que présumés innocents tant qu'ils n'auront pas été jugés par une cour d'assises, sont aujourd'hui derrière les barreaux. Selon nos informations, plus de 130 hold-up (avec armes à feu uniquement) ont été commis en Normandie, (Haute et Basse) depuis le début de l'année.


Le sentiment d'insécurité
renforcé au fil des braquages

Mais le plus inquiétant sont ces vols à main armée qui, à force de répétition, renforce le sentiment d'insécurité. Dans la plupart des cas, ils sont le fait d'équipes isolées, voire de braqueurs solitaires. Des hommes à la recherche d'argent facile qui s'attaquent alors à la boulangerie ou à la supérette de leur quartier. Tous ont quasiment le même accoutrement : visage dissimulé par une écharpe ou un bonnet, gantés et bien sûr armés. Certains d'arme de poing (réelle ou fictive), de bombe lacrymogène ou encore d'une arme blanche (couteau, cutter...) Le profil est souvent le même, des individus sans activité professionnelle, à la recherche d'argent frais pour payer leur drogue ou encore arrondir leurs fins de mois.
Et puis est apparue une autre forme de braquages, en recrudescence en Seine-Maritime : les "saucissonnages" à domicile. Un jeune couple de la banlieue de Rouen en a fait la triste expérience le 16 novembre dernier. Quatre hommes l'ont séquestré à leur domicile à Montigny, après l'avoir dérobé la carte bancaire et extorqué le code secret.


Des cambrioleurs à la recherche
de bijoux et d'argent liquide


La violence c'est aussi tous ces vols par effraction de jour comme de nuit dans les habitations principales, souvent par des équipes organisées qui viennent de l'extérieur du département. Ces cambrioleurs s'intéressent uniquement aux bijoux, aux espèces, quelquefois aux appareils électroniques et informatiques higt tech. Du matériel facilement et rapidement revendable, surtout à l'approche des fêtes.
Bien sûr, tout n'est pas noir et il ne faut pas négliger les bons résultats obtenus par les services de police et de gendarmerie en terme d'élucidation des affaires, notamment en ce qui concerne les violences faites aux personnes et la délinquance de proximité.


Rémy Lebel




Mots-clés :


EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE