Publicité.



Braquage de camions blindés : le préfet demande à tout témoin éventuel d'appeler le 17


Publié le Mercredi 20 Mars 2013 à 18:55 l Actualisé le 20/03 - 22:12


A la demande des représentants des convoyeurs de fonds, suite au braquage du fourgon blindé de la société Loomis le lundi 18 février à Bois-Guillaume, le préfet de Seine-Maritime, Pierre-Henry Maccioni, a réuni, ce mercredi, la commission départementale des transports de fonds.

A l'issue de cette rencontre, "le préfet rappelle la nécessité de la sureté des transports de fonds et assure du déploiement des moyens de police pour retrouver les individus qui ont usé d'armes lourdes menaçant la vie des convoyeurs".

Il demande une mobilisation collective et une réactivité vigilante, de la part des forces de l'ordre mais aussi des collectivités et des citoyens.

Tout témoin d'une scène ou observateur de repérages doit composer le 17.

L'implication des élus conduit à la création d'emplacements dédiés aux convoyeurs de fonds. Ces emplacements permettant de réduire le trajet piétonnier des convoyeurs, doivent être respectés par tous. Un décret du 1er octobre dernier augmente le montant des contraventions pour stationnement, passant ainsi de 35€ à 135 €.

Une information des communes sur les travaux réalisés sur leur territoire doit également être systématiquement diffusée auprès des établissements bancaires et de transporteurs de fonds afin de réduire la vulnérabilité des trajets.




EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE