---

Des malfaiteurs armés et encagoulés ont dérobé les fonds de caisse du bureau de poste situé en centre ville. L'un des individus attendait ses complices au volant d'une voiture volée dans la région du Havre. Il a fait usage d'une bombe lacrymogène pour dissuader des témoins, dont un policier municipal, d'intervenir. Il n'y a pas eu de blessé, mais une cellule psychologique a été mise en place à la mairie.

Braquage à la Poste de Barentin : les gendarmes lancent un appel à témoins


infoNormandie / Mardi 4 Juin à 15:25

Tandis que l'un des malfaiteurs attendait au volant d'une voiture volée devant le bureau de poste, ses deux complices raflaient les fonds de caisse sous la menace de leurs armes. Pour empêcher toute intervention, les braqueurs avaient bloqué la rue du Général Giraud en abandonnant une Clio, au milieu de la chaussée (en arrière plan sur cette photo d'illustration Google Maps)
Tandis que l'un des malfaiteurs attendait au volant d'une voiture volée devant le bureau de poste, ses deux complices raflaient les fonds de caisse sous la menace de leurs armes. Pour empêcher toute intervention, les braqueurs avaient bloqué la rue du Général Giraud en abandonnant une Clio, au milieu de la chaussée (en arrière plan sur cette photo d'illustration Google Maps)
Les gendarmes lancent un appel à témoins dans le cadre de l'enquête sur le vol à main armée perpétré ce mardi 4 juin vers 10 h 30 au bureau de Poste de Barentin. Les enquêteurs invitent toute personne qui aurait remarqué deux Clio suspectes à proximité de la poste et/ou à Limésy, où l'un des véhicules a été retrouvé calciné, de prendre contact avec la brigade de Barentin au 02 35 91 90 13.

Un policier municipal gazé

Il était donc un peu de 10 h 30 lorsqsue deux individus, armés et encagoulés, ont fait irruption dans la Poste, rue du Général Giraud, en plein centre ville de Barentin. Le troisième homme est resté au volant d'une Clio de couleur foncée, le moteur tournant.

Tandis que ses complices se trouvaient à l'intérieur et raflaient les fonds de caisse, sous les yeux ébahis des clients et employés, le conducteur de la Clio a fait usage de sa bombe lacrymogène en direction d'un agent de police municipal qui sortait de la mairie. Le malfaiteur a vidé toute sa bonbonne pour empêcher quiconque d'approcher.

Face à la tournure des évènements, les trois braqueurs se sont engouffrés dans la Clio qui a pris la fuite en direction de Pavilly. Le véhicule a été découvert abandonné et calciné dans un petit chemin isolé à Limésy, un village situé à moins d'une dizaine de kilomètres de Barentin.

Un coup bien préparé

Les malfaiteurs avaient semble-t-il bien préparé leur coup, selon une source proche de l'enquête. Avant d'attaquer la Poste, ils ont bloqué la rue du Général Giraud avec une voiture, une Clio également signalée volée dans la région du Havre, qu'ils ont mise en travers de la chaussée empêchant ainsi le passage de tout véhicule.

Un plan de recherche immédiat (PRI) a été mis en place. Il a mobilisé l'hélicoptère de la gendarmerie ainsi que la section cynophile. Toutes les brigades de gendarmerie du département ont été mobilisées. En vain. Ce vaste plan de recherche n'a pas permis de retrouver la trace des malfaiteurs.

Cellule psychologique

Compte tenue de la violence de braquage, une cellule psychologique a été mise en place à la mairie, afin de venir en aide aux employés et clients de la Poste qui ont été fortement choqués. Il n'y a pas eu de blessé.

L'enquête est confiée à la Section recherche de Rouen et à la brigade de recherche d'Yvetot.

Le montant du préjudice était en cours d'évaluation en début d'après-midi, mais selon nos informations il avoisinerait 1 000 euros !












Publicité.




PUBLICITE







S'abonner à notre Newsletter



PUBLICITE








Suivez-nous sur Facebook