SEINE-MARITIME.

Bois-Guillaume : ivre, la conductrice confie aux policiers qu'elle va faire une cure de désintoxication


Publié le Jeudi 16 Février 2017 à 20:27 l Actualisé le 17/02 - 00:55



Illustration
Illustration
Une habitante de Notre-Dame-de-Bondeville, en Seine-Maritime, a été placée en dégrisement à l'hôtel de police de Rouen, dans la soirée d'hier mercredi.

Qui dit dégrisement, dit alcoolémie. Cette dame de 55 ans a été contrôlée au volant de sa voiture, une Dacia Sandero, avec un taux d'alcool dans le sang bien supérieur à celui admis par le code de la route et après avoir été victime d'un accident matériel.

"Je n'ai pas vu le trottoir..."

Mercredi soir donc, vers 18 heures 45, un témoin signale à police secours qu'un véhicule vient de terminer sa course sur le terre plein de l'aire de lavage près du Carrefour Market, rue de Velzen a Bois-Guillaume. Pas de blessé, seulement quelques éraflures sur la carrosserie et un rétroviseur cassé.

Sur place, les policiers contrôlent les papiers du véhicule et s'assurent que la conductrice n'est pas blessée et a bien un permis de conduire. Tout est en règle. La conductrice explique alors aux gardiens de la paix qu'elle n'a pas vu le trottoir ...à cause de l'alcool qu'elle a bu. De fait, le dépistage effectué a l'éthylotest se révèle positif.

Rétention de permis

Un peu gênée, la dame précise encore qu'elle doit partir en cure pour soigner son addiction à l'alcool lundi prochain aux Essarts.

En attendant, elle est invitée à monter dans la voiture de police qui la ramène au commissariat central, rue Brisout-de-Barneville pour être placée en cellule de dégrisement.

Elle a été auditionnée dès que son état l'a permis. Une procédure délictuelle a été dressée à son encontre pour conduite sous l'empire d'un état alcoolique. Elle a fait l'objet par la même occasion d'une rétention immédiate de son permis.









Publicité.



PUBLICITE





S'abonner à notre Newsletter



PUBLICITE












Suivez-nous sur Facebook