Publicité.



Bloco le Pitchitchi, escroc présumé de cinq banques en Seine-Maritime, est sous contrôle judiciaire


Publié le Jeudi 15 Mai 2014 à 23:05 l Actualisé le 16/05 - 12:12


Bloco le Pitchitchi pose sur la page de couverture de son compte Facebook en compagnie du ministre de l'Intérieur et de la sécurité de Côte d'Ivoire
Bloco le Pitchitchi pose sur la page de couverture de son compte Facebook en compagnie du ministre de l'Intérieur et de la sécurité de Côte d'Ivoire
« Bloco le Pitchitchi » est sorti de la maison d'arrêt de Rouen où il avait été placé en "préventive" le 26 mars dernier en attendant son procès, fixé au 9 mai. Mais l'escroc présumé, originaire de Côte d'Ivoire, n'a pas finalement été jugé, les victimes (cinq établissements bancaires de la région rouennaise) n'ayant pas été citées à l'audience par le parquet. Une erreur de timing qui a conduit l'avocat du prévenu à demander la remise en liberté de son client.

Sous contrôle judiciaire

Bloco le Pitchitchi, ainsi se surnomme-t-il, est donc libre, mais sous contrôle judiciaire. Autrement dit il doit aller pointer chaque semaine au commissariat de police de Blanc-Mesnil, en région parisienne, où il réside.

C'est là, en Seine-Saint-Denis, qu'il a été interpellé le 24 mars à l'heure du laitier (6 heures) par les policiers rouennais de la Brigade financière de la sûreté départementale qui le filochaient depuis déjà quelques semaines. Pas vraiment un inconnu pour les services de police et la justice française : l'homme, âgé de 34 ans, a été condamné à une peine de prison ferme pour escroqueries à la carte bancaire.

Des victimes en France, Suisse et Allemagne

Cette fois, il est soupçonné d'une série d'escroqueries au préjudice de cinq banques de l'agglomération rouennaise, à Montville, Barentin, Canteleu et Dieppe. A Béziers aussi, dans l'Hérault. Il utilisait les services d'une "mule", un certain Sofiane, 23 ans, domicilié à Déville-lès-Rouen.

C'est ce dernier qui ouvrait de vrais-faux comptes bancaires en fournissant de vrais-faux documents sous des noms d'emprunt. Des comptes qui permettaient de déposer à l'encaissement des chèques frauduleux, voire volés. Les principales victimes, originaires de la région parisienne, de Suisse et d'Allemagne, ne sont d'ailleurs pas les banques mais ceux dont l'identité a été usurpéees : ils sont interdits bancaires.

Quand il s'affiche avec le ministre de l'Intérieur ivoirien

Le préjudice établi par les enquêteurs s'élève à environ 240.000€. Ce chiffre comprend les découverts pour un total de 26.000€, 40.000€ de chèques volés et 173.000€ de chèques sans provision.

Où est passé tout cet argent ? Bloco le Pitchitchi est connu en région parisienne, dans la communauté ivoirienne et dans les milieux de la nuit, pour être un flambeur. Un homme respecté qui distribue la bonne parole et qui s'affiche sur son compte Facebook avec le ministre de l'Intérieur et de la sécurité ivoirienne, Hamed Bakayoko, lequel se décrit comme le pourfendeur de la cybercriminalité dans son pays.

Bloco le Pitchitchi a un nouveau rendez-vous avec la justice dans les prochaines semaines : le tribunal correctionnel de Rouen. En attendant, il a le statut de prévenu, il est libre et présumé innocent.






EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE