Publicité.



Bernard Fragneau, ancien préfet de l'Eure, s'est donné la mort


Publié le Mardi 21 Janvier 2014 à 09:14 l Actualisé le 21/01 - 21:55


Bernard Fragneau
Bernard Fragneau
Bernard Fragneau, préfet de l'Eure de 2000 à 2004, s'est donné la mort lundi 20 janvier à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). Il a été découvert dans le bureau de son épouse, dans la soirée.

Sans affectation (il était préfet hors cadre) depuis qu'il avait demandé à être relevé de ses fonctions, Bernard Fragneau avait, en 2010, était désavoué par Nicolas Sarkozy. Alors qu'il était préfet de la région Centre et du Loiret, il avait signé un arrêté d'expulsion contre une jeune femme Marocaine, interpellée alors qu'elle s'était rendue à la gendarmerie afin de porter plainte contre son frère pour maltraitance. Le chef de l'Etat avait alors ordonné le retour en France de la jeune femme.

Cet ancien de l'Ecole nationale de l'administration (ENA) avait occupé les fonctions de préfet dru Jura, de l'Eure, de l'Essonne, du Pas-de-Calais, avant d'être promu préfet de la région Poitou-Charentes puis de la région Centre et du Loiret.

Dans le cadre du projet « Grand Paris », Bernard Fragneau avait occupé durant quelques mois le poste de secrétaire général du commissariat pour le développement de la vallée de la Seine, alors présidé par Antoine Rufenacht, ex-maire du Havre.
 
« Il était en discussion avec le ministère de l'intérieur pour retrouver une affectation », selon une source citée par le site Le Point.fr.
 
Il aurait eu 63 ans le 7 mai prochain.

Manuel Valls lui rend hommage

"C’est avec une profonde émotion que Manuel Valls a appris la disparition tragique du préfet Bernard Fragneau", souligne le ministère de l'Intérieur, dans un communiqué.

« Tout au long de sa carrière au service de l’Etat, Bernard Fragneau, incarnant avec flamboyance la tradition et les valeurs du corps préfectoral, a su faire preuve de très grandes qualités professionnelles et personnelles et d’un engagement républicain sans faille. Il aura ainsi marqué les territoires dans lesquels il a été successivement nommé ».

« Sa conception de l’exercice des responsabilités restera une source d’inspiration pour toutes celles et tous ceux qui ont la charge, dans les régions et les départements, d’incarner la présence de l’Etat ».

Le ministre de l’Intérieur « adresse à l’épouse, à la famille et aux proches de Bernard Fragneau ses plus sincères condoléances et les assure de son entier soutien face à cette terrible épreuve ».





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos








PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE