Avec déjà neuf morts, "tolérance zéro" sur la route promet le préfet de Seine-Maritime


Vendredi 14 Février 2014 à 17:52

Les accidents dramatiques depuis le début de l'année et les conditions climatiques aléatoires conduisent le préfet de Seine-Maritime, Pierre-Henry Maccioni, à rappeler fermement aux automobilistes l'extrême vigilance à observer sur les routes de la région.

Lors du bilan 2013, le représentant de l'Etat avait mis en garde contre trop d'optimiste face à la nette amélioration des chiffres de la sécurité routière.

9 tués depuis le début de l'année

Entre le 1er janvier et le 12 février : 9 personnes ont perdu la vie (3 sur la même période de 2013 soit une augmentation de 200%), 138 personnes ont été blessés (+19%) dans 106 accidents (+ 7,1%).

« Cette situation incite à un renforcement de la mobilisation des services de police et de gendarmerie, avec un mot d'ordre : une tolérance zéro ! »

 Mercredi dernier, des conducteurs se sont laissés surprendre par le verglas. Résultat : 36 accidents dans la matinée et 1 personne qui a été tuée. « Derrière chaque tué, mais aussi derrière chaque blessé, il y a des véritables drames, des vies brisées », s'insurge le préfet rappelant que « chacun doit adapter sa conduite aux conditions météorologiques, Une prudence vis à vis des usagers les plus vulnérables et un strict respect du code de la route sont attendus de la part de tous les usagers de la route »
 

L’Eure et la Seine-Maritime sont actuellement placés en vigilance jaune.

Selon Météo-France, le vent pourrait se renforcer la nuit prochaine atteignant 70 à 80 km/h dans les terres, et 90 à 100 km/h sur les régions côtières, en particulier sur les caps exposés.
 
Ces vents soutenus peuvent engendrer des submersions sur les parties exposées ou vulnérables du littoral et en bord de Seine, tout particulièrement aux abords de l'estuaire, au moment de la pleine mer (3 heures du matin samedi 15 février). Le vent devrait continuer de souffler tout le week-end mais plus modérément (entre 60 et 80 km/h).

Compte-tenu du premier week-end de congés scolaires d'hiver (zone C : Bordeaux et Île de France) un trafic plus important est attendu dans et autour de Paris.

Avant de prendre la route, insiste la préfecture, il est impératif de s’informer sur les prévisions météorologiques, sur les conditions de circulation et sur l’état des routes : www.bisonfute.gouv.fr et www.meteofrance .com






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter






Publicité.





PUBLICITE














PUBLICITE










Suivez-nous sur Facebook
















cookieassistant.com