Publicité.



Autopsie : 25 boulettes de poudre suspecte découvertes dans le corps d'un mort


Publié le Jeudi 21 Novembre 2013 à 19:35 l Actualisé le 21/11 - 23:37


La technique de la "boulette" n'est pas nouvelle : les mules s'en servent régulièrement pour passer héroïne et cocaïne aux frontières. La majorité des interpellations a lieu généralement dans les aéroports (Photo d'illustration)
La technique de la "boulette" n'est pas nouvelle : les mules s'en servent régulièrement pour passer héroïne et cocaïne aux frontières. La majorité des interpellations a lieu généralement dans les aéroports (Photo d'illustration)
EURE - La mort brutale et mystérieuse d'un homme âgé de 46 ans, la semaine dernière à Val-de-Reuil, a conduit le parquet d'Evreux à ordonner une autopsie. Cette dernière a été pratiquée lundi 18 novembre à l'institut médico-légal (IML) à Rouen. Elle a permis d'établir que le décès était dû à une perforation de l'estomac et à une occlusion intestinale. 

Une mystérieuse poudre blanche ?

Dans ces deux parties du corps de la victime, le médecin légiste a constaté en effet la présence de 25 boulettes contenant une poudre blanche, représentant une quantité d'environ 400 grammes.

Cocaïne, héroïne ou un autre stupéfiant ? Dominique Laurens, procureure de la République d'Evreux, se refuse dans l'immédiat de confirmer ou d'informer la nature de ce produit qui est en cours d'analyse dans un laboratoire spécialisé. "En l'état, il s'agit d'un produit non identifié, mais qui n'est pas à l'origine du décès", insiste la magistrate du parquet.

Un homme en bonne santé

Le quadragénaire avait été découvert sans vie par des membres de sa famille à Val-de-Reuil où il vivait depuis son retour des Antilles. Le médecin qui a constaté la mort a délivré un certificat de décès avec obstacle médico-légal, ce qui signifie l'ouverture d'une enquête de police afin de déterminer les causes de la mort.

Selon ses proches, cet homme ne souffrait d'aucune pathologie particulière. Il était en bonne santé. Toutefois, quelques jours avant son décès, il s'était plaint de douleurs intestinales et de nausées.

La police judiciaire enquête

L'enquête a été confiée au Service régional de police judiciaire (SRPJ) de Rouen. Les investigations devraient s'orienter vers les Antilles où le quadragénaire a passé plusieurs de ces dernières années avant de revenir en métropole il y a très peu de temps.





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE