Publicité
Météo






L'essentiel de l'actualité et des faits divers














Auteur d'une dizaine de tags sur deux immeubles de Canteleu, le collégien s'est fait "niquer par la police"


Publié le Mercredi 19 Mars 2014 à 21:31 l Actualisé le 19/03 - 22:01



SEINE-MARITIME - "Ta mère", "Nique la police", "batard"... Une dizaine de tags de cette veine a recouvert la façade de deux immeubles de l'Opac le Saule et le Platane, rue Camille Pissaro à Canteleu, près de Rouen. Ces graffitis ont été signalés à la police par le gardien de la résidence. Selon lui, ces inscriptions à la peinture noire et rose auraient été réalisées entre mardi soir à 19 heures et ce mercredi matin.

L'auteur a été rapidement identifié, après la découverte, dans un placard réservé aux compteurs, d'un sac à dos contenant des bombes de peinture à moitié vide de couleur noire et rose. Dans le sac, un carnet de liaison au nom d'un élève du collège du Cèdre, âgé de 13 ans, a été retrouvé ainsi qu'u_ne calculatrice, trousse et un cahier scolaire.

Il reconnaît les faits

Les policiers du groupe d'appui judiciaire de Canteleu ont contacté la famille du jeune garçon qui a été prié de se présenter au poste de police. Ce qu'il a fait dans l'après-midi. Interpellé, le collégien a reconnu être l'auteur des graffitis, sans pouvoir en expliquer la signification. Parmi ses inscriptions, il s'en prenait également à une élue du conseil municipal qui se représente aux prochaines élections.

L'adolescent, qui a déclaré avoir agi tout seul, a fait l'objet d'une convocation par officier de police judiciaire (COPJ) à la date du 13 mai. Il sera poursuivi en justice, malgré son jeune âge, pour outrages et dégradations par tags.









Publicité.



PUBLICITE





S'abonner à notre Newsletter



PUBLICITE












Suivez-nous sur Facebook