SEINE-MARITIME

Au Havre, il étrangle sa mère de 94 ans et tente de se suicider en avalant de l'eau de javel


Mardi 7 Février 2017 à 11:08

C'est dans l'impasse Maze que le drame s'est déroulé probalement dans la nuit de dimanche à lundi (Illustration©Google Maps)
C'est dans l'impasse Maze que le drame s'est déroulé probalement dans la nuit de dimanche à lundi (Illustration©Google Maps)
Drame de la vieillesse ? Un homme de 69 ans a étranglé sa mère de 94 ans, avant de tenter de se suicider en avalant de l'eau de javel, hier au Havre (Seine-Maritime). 

Les faits se sont déroulés ce lundi 6 février au Havre, impasse Maze. C'est l'infirmière chargée de prodiguer des soins à la vieille dame qui a découvert, vers 10 heures, la nonagénaire sans vie sur sa chaise médicalisée. Elle a immédiatement appelé police-secours.

Il tente de se suicider

Présent dans l'habitation, le fils a déclaré aux enquêteurs s'être levé dans la nuit pour aider sa mère et c'est à ce moment-là, vers 4 heures, qu'il l'a étranglée avec ses mains. Il aurait ensuite, selon ses premières déclarations, avalé de l'eau de javel dans le but de mettre fin à ses jours.

Conduit au centre hospitalier Jacques Monod, le meurtrier présumé a été placé en garde à vue sur son lit d'hôpital pour homicide volontaire. Il n'avait toujours pas, ce mardi matin, été auditionné par les policiers de la brigade d'atteinte aux personnes (ex-brigade criminelle) de la sûreté urbaine du Havre. Sa garde à vue a été prolongée ce mardi matin et "un juge d'instruction sera saisi demain" (mercredi), a précisé ce matin à InfoNormandie le procureur de la République, François Gosselin.

"Il était complètement paumé"

Selon nos informations, la nonagénaire était médicalisée depuis plusieurs années et était en fin de vie. Son fils, qui avait un lit sur place, passait la plupart de ses nuits à ses côtés pour s'en occuper. "Il était complètement paumé. Il n'en pouvait plus de voir sa mère dans cet état et a probablement pété un câble", selon une source judiciaire.

Le service régional de l'identité judiciaire a procédé aux constatations habituelles de police technique et scientifique sur la "scène de crime". Le parquet du Havre devrait ordonner une autopsie afin de préciser les causes et à quand remonte le décès.














Publicité.











PUBLICITE








PUBLICITE










Suivez-nous sur Facebook