---

Au Havre, coups de feu sur fond de querelles extra-conjugales : le tireur est condamné à la prison ferme


infoNormandie / Mardi 9 Mai à 17:48

Le tireur, ex-amant de la victime a été condamné à 18 mois d'emprisonnement dont six mois ferme sans mandat de dépôt (Illustration)
Le tireur, ex-amant de la victime a été condamné à 18 mois d'emprisonnement dont six mois ferme sans mandat de dépôt (Illustration)
Un havrais a été condamné à 18 mois de prison dont 6 mois ferme sans mandat de dépôt. Il est donc ressorti libre vendredi du palais de justice où il comparaissait pour violences avec arme envers son ex-maitresse.

Les faits qui lui sont reprochés remontent à la nuit du 11 au 12 février dernier, rue Lamartine dans le quartier de l'Eure au Havre. Vers 1 heures du matin, une jeune femme appelle police-secours pour signaler qu'elle a entendu des bruits de détonations à deux reprises. Elle constaté alors, comme les policiers, des impacts de plombs dans les volets de son appartement.

Relation extra-conjugales

Une enquête est ouverte. La victime dit ne pas comprendre qui lui en veut ainsi. Les policiers procèdent à une enquête de voisinage et exploitent les images de la vidéosurveillance. Il cible ainsi un homme défavorablement connu de leurs services, un chauffeur-livreur de 40 ans originaire de la communauté des gens du voyage.

La victime est une nouvelle fois auditionnée et finit par lâcher quelques renseignements sur le tireur qu'elle connaît : il s'agit d'un ex-amant. Elle raconte avoir eu des démêlés avec la compagne de cet homme quand elle a découvert leur relation extra-conjugale.

Elle lui reproche son manque de courage

L'affaire aurait pu en rester là. Mais le soir des faits, le 11 février, le quadragénaire fêtait un anniversaire avec sa compagne légitime. Soudain, l'alcool aidant, une dispute a éclaté au sein du couple : la femme a reproché à son concubin de l'avoir trompée avec cette femme et de ne l'avoir jamais défendue lors des échauffourées avec sa rivale. Elle lui a reproché aussi de manquer de courage, de n'être pas un homme...

Trop c'est trop, l'ex-amant a pris un coup de sang : il est allé chercher un fusil de chasse dans sa caravane et s'est rendu devant le domicile de son ancienne maîtresse puis a fait feu à deux reprises.

Trois armes et des munitions saisies

Bien qu'il l'aient identifié, les policiers ont mis du temps pour retrouver la trace du tireur qui s'était réfugié chez sa mère. Il a finalement été interpellé le 3 mai en douceur et placé en garde à vue.

Dans sa caravane, lors des perquisitions, trois armes (fusil et carabine) ainsi que des munitions ont été découvertes. En revanche, l'arme utilisée dans la nuit du 11 au 12 février (un fusil de calibre 12mm) n'a pas été retrouvée.











Publicité.




PUBLICITE







S'abonner à notre Newsletter



PUBLICITE








Suivez-nous sur Facebook