Publicité.



L'employé de l'hôtel Star, à Saint-Etienne-du-Rouvray, avait refusé de leur louer une chambre. Les trois hommes, en état d'ivresse, s'étaient alors jetés sur lui.

Arrêtés pour avoir roué de coups le réceptionniste d'un hôtel près de Rouen


Publié le Vendredi 20 Février 2015 à 19:27 l Actualisé le 21/02 - 19:52


L'hôtel Stars, où se sont déroulés les violences, est situé un peu en retrait de l'avenue des Canadiens, à Saint-Etienne-du-Rouvray (Photo d'illustration)
L'hôtel Stars, où se sont déroulés les violences, est situé un peu en retrait de l'avenue des Canadiens, à Saint-Etienne-du-Rouvray (Photo d'illustration)
Une fois encore c'est grâce à la vidéo-surveillance que des agresseurs ont été identifiés et interpellés.

Les faits qui sont reprochés à deux habitants de Saint-Etienne-du-Rouvray âgés de 22 et 23 ans, remontent au 19 décembre dernier. Ils se déroulés au petit matin, dans le hall de l'hôtel Stars, avenue des Canadiens, à Saint-Etienne-du-Rouvray, dans la banlieue de Rouen.

Trois individus, fortement alcoolisés, s'étaient présentés à l'accueil dans le bus d'avoir une chambre. Le réceptionniste, voyant sans doute leur état, avait fermement refusé de leur donner satisfaction. Les trois hommes s'étaient alors jetés sur lui et l'avaient roué de coups. Conduit à l'hôpital, il s'était vu prescrire une incapacité  total de travail (ITT) de vingt jours.

Identifiés grâce à la vidéo-surveillance

En charge de l'enquête, le groupe d'appui judiciaire du commissariat de Saint-Etienne-du-Rouvray a d'abord entendu la victime qui a pu fournir une description précise de ses agresseurs. L'exploitation de la vidéo-surveillance de l'hôtel a permis, notamment, d'extraire des photos des suspects et de les comparer avec celles de personnes déjà répertoriées dans la base informatique de la police du fameux fichier Canonge.  C'est par ce biais que deux des trois agresseurs du réceptionniste de 31 ans, ont pu être formellement identifiés.

Convoqués au commissariat, les mis en cause ont reconnu en partie les violences. Toutefois, ils n'ont pas été en mesure de détailler les circonstances des faits faute de se souvenir de ce qui s'est passé en raison de leur état d'ivresse. Ils ont fait l'objet d'une procédure pour violences volontaires en réunion, avant d'être remis en liberté avec une convocation devant le tribunal correctionnel de Rouen.

Le troisième homme est toujours activement recherché.
 





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE