Arrêté au Havre dans une voiture volée, il était recherché par les policiers de Marseille


Mercredi 20 Août 2014 à 12:30 l Actualisé Jeudi 21 Août 2014 - 11:10



Plusieurs caméras embarquées dans la barre lumineuse des véhicules de police, de gendarmerie ou de la douane permettent de lire en temps réel les plaques d'immatriculation et de détecter les voitures volées (Photo d'illustration)
Plusieurs caméras embarquées dans la barre lumineuse des véhicules de police, de gendarmerie ou de la douane permettent de lire en temps réel les plaques d'immatriculation et de détecter les voitures volées (Photo d'illustration)
Grâce au système Lapi qui permet de lire en temps réel les plaques d'immatriculation des voitures signalées volées, les policiers du Havre ont mis fin à la "cavale" d'un homme qui était recherché par les policiers de Marseille pour extorsion.

Il est 22 heures, ce mardi 19 août. Un véhicule de police équipé du Lapi (Lecture automatisée de plaques d'immatriculation) la présence d'une Citroën C3 circulant boulevard Leningrad, dans le centre-ville du Havre. Le véhicule est signalé volé depuis le 5 juin dernier à Caen dans le Calvados, au préjudice d'une société de location de voitures.

Les policiers tentent d'intercepter la C3, mais son conducteur n'obtempère pas. Il continue sa route en direction de Bolbec, poursuivi par le véhicule de police gyrophare et klaxon deux tons en action. Pour ne pas prendre de risques, le centre d'information et de commandement (CIC) basé à Rouen décide de mettre en place un barrage à l'entrée de Bolbec.

Recherché à Marseille pour extorsion

Le système Diva (sorte de herse à clous) est déployé et au moment où la Citroën franchit l'obstacle, son pneu avant droit est crevé. L'automobiliste ne s'arrête. Le véhicule est retrouvé abandonné un peu plus tard à Sainte-Eustache-la-Forêt. Ses deux occupants ont pris la fuite à pied.

Des recherches entreprises dans le secteur permettent à un équipage de la brigade canine de les retrouver alors qu'ils marchent sur le bas-côté de la N15. Les deux suspects, dont le signalement correspond, sont interpellés. Il s'agit de deux individus âgés de 19 et 32 ans. Le plus jeune, sans domicile fixe, fait l'objet d'une fiche de recherche par un commissariat de Marseille pour extorsion. Sur lui, les policiers découvrent un pistolet factice.

Le second est originaire de Lisieux. Les clés de la Citroën ont été retrouvés sur les lieux de l'interpellation.

Tous les deux sont placés en garde à vue au commissariat de Bolbec.









Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com