Arrêté à Bihorel : le SDF à la casquette est soupçonné de 11 vols avec violences sur des personnes âgées


Lundi 4 Août 2014 à 11:24 l Actualisé Mardi 5 Août 2014 - 00:55



Le quadragénaire agressait les personnes âgées au moment où elles allaient ou revenaient de faire leurs courses au centre commercial Kennedy (Photo d'illustration @Google Maps)
Le quadragénaire agressait les personnes âgées au moment où elles allaient ou revenaient de faire leurs courses au centre commercial Kennedy (Photo d'illustration @Google Maps)
L'enquête a été rondement menée par les policiers de la brigade criminelle de la sûreté départementale de Seine-Maritime. Soupçonné d'être l'auteur d'au moins onze vols avec violences sur des personnes âgées, un homme de 41 ans, sans domicile fixe, a été démasqué et interpellé le 31 juillet, à Bihorel, en flagrant délit.

Depuis le 24 juin dernier, les plaintes pour des vols à l'arraché dont les victimes étaient des personnes âgées (entre 70 et 91 ans) s'accumulaient à l'hôtel de police de Rouen. Le mode opératoire était toujours le même : l'agresseur coiffé d'une casquette surprenait par derrière sa victime et lui arrachait son sac à main avant de prendre la fuite en courant. Dans la plupart des cas, les personnes âgées, sous l'effet de surprise et la violence de l'agression, chutaient lourdement à terre. Une d'entre elles s'est vu prescrire 30 jours d'ITT, deux autres 15 jours. 

Il agresse sa dernière victime sous les yeux des policiers

Saisie de l'enquête, la brigade criminelle a déployé des moyens pour tenter d'identifier le malfaiteur. Les policiers disposent d'un vague signalement de lui. Une cartographie détaillée du lieu de chacune des agressions est réalisée, aux abords du centre commercial Kennedy, rue du Président Kennedy à Bihorel. Les hommes de la sûreté départementale et ceux de la brigade anti-criminalité établissent un périmètre de surveillance, plus particulièrement aux heures où l'individu à l'habitude de passer à l'action (vers 10 h 30, en début d'après-midi et vers 17 h 30).

Le résultat ne se fait pas attendre : jeudi 31 juillet, à 12 heures, le dispositif policier se referme sur un suspect. Deux policiers en civil remarque qu'un homme suit de très près une vieille dame de 77 ans, qui revient de faire ses courses. Il lui emboite le pas, puis arrivé à quelques mètres d'elle chausse une casquette. Tout va ensuite très vite : l'individu lui arrache son sac à main, la victime tombe sur les genoux. L'agresseur s'enfuit mais cette fois poursuivi par les deux policiers qui l'interpellent difficilement un peu plus loin.

Il nie tout en bloc

Le quadragénaire, connu pour être un toxicomane, a été placé en garde à vue.

Au cours des interrogatoires successifs, il n'aurait rien reconnu des onze vols avec violences qui sont lui imputés. Pas même l'agression qu'il venait de commettre lors de son arrestation en flagrant délit. 

Tous les éléments recueillis par les enquêteurs ont toutefois permis de le confondre et d'établir que le SDF serait à l'origine du vol à l'arraché d'un téléphone portable (l'appareil a été retrouvé sur lui) commis le 23 juillet toujours sur une personne âgée. Il a également été filmé par les caméras de surveillance dans le sas d'une banque en train de retirer de l'argent à l'aide d'une carte bancaire volée selon le même procédé.

Le mis en cause a été présenté samedi au magistrat du parquet de Rouen. Il devait être jugé en comparution immédiate ce lundi, mais il a demandé à bénéficier d'un délai pour organiser sa défense. Il a été maintenu en détention provisoire jusqu'à son procès fixé au 5 septembre prochain.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com