Publicité.



Antoine de Dreux-Brézé, comte de Cany-Barville, est décédé à l'âge de 84 ans


Publié le Samedi 18 Mai 2013 à 21:36 l Actualisé le 18/05 - 22:29


Le château de Cany appartient depuis trois générations à la famille de Dreux-Brézé
Le château de Cany appartient depuis trois générations à la famille de Dreux-Brézé
Le comte de Cany-Barville, Antoine de Dreux-Brézé, est décédé vendredi 17 mai à l'hôpital de Fécamp (Seine-Maritime). Il était âgé de 84 ans. Ses obsèques auront lieu jeudi 23 mai à 16 h 30 en l'église de Cany-Barville, ville où il a été conseiller municipal et où ses ancêtres ont vécu depuis plusieurs générations.

Le château de Cany, construit au XVIIe siècle par Pierre Le Marinier, appartient depuis trois siècles à l'une des anciennes familles de France, celle de Dreux-Brézé. Il a été la propriété du comte Antoine de Dreux Brézé et de son épouse née Gillonne d’Harcourt, fille de son altesse royale la princesse D’Orléans. Depuis 2011, c'est leur fille, Laure de Dreux-Brézé épouse Normand, qui en est la propriétaire.

Le comte, très impliqué dans l’enseignement, avait prêté le parc du château de Cany-Barville à l’école Jeanne d’Arc jusqu'en 2006 pour y faire un concours annuel d’attelages.

Le château de Cany-Barville c'est aussi un parc à l’anglaise de 30 hectares, agrémenté de bassins et d’une demi-lune en eau.

A l’extérieur, la chapelle de Notre Dame de Barville, bâtie en 1527 selon une inscription sur l’un des piliers.Elle dépendait de l’abbaye de Valmont dont les seigneurs étaient la famille de Guyon-Matignon puis des Grimaldi Princes de Monaco.

C'est un lieu de pélerinage dédié à Saint Siméon. ce pélerinage se perpétue tous les premiers dimanche de mai.

"Un homme de partage"

Plus à l’écart, la chapelle de Saint Gilles Saint Leu sur le hameau de Caniel, datée du 17ème siècle, construite entièrement en grés. Elle appartenait à l’abbaye de Fécamp, et se trouve en face des ruines du château médiéval de la baronnie de Caniel. Des légendes locales font remonter ce lieu de culte à l’époque de Clovis.

Avec la mort du comte, c'est une page de l'histoire locale qui se tourne. "Cany c'était sa ville. Antoine de Dreux-Brézé était un homme de partage qui prenait plaisir à participer à la vie communale", déclare à Infonormandie.com le maire de Cany-Barville, Jean-Pierre Thevenot.





SEINE-MARITIME | POLITIQUE | ROUEN | LE HAVRE | EURE | NORMANDIE




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE