Andrésy : la police tire sur des assaillants qui veulent s'opposer à une interpellation


Lundi 1 Août 2016 à 11:20 l Actualisé Mardi 2 Août 2016 - 00:53



Les forces de l'ordre ont fait usage a deux reprises du flash-ball pour disperser le groupe d'assaillants (illustration)
Les forces de l'ordre ont fait usage a deux reprises du flash-ball pour disperser le groupe d'assaillants (illustration)
Interpellation mouvementée vendredi 29 juillet en fin d'après-midi à Andrésy. Deux policiers ont été blessés lors de cette intervention qui s'est soldée par trois arrestations.

Vers 17h30, un équipage de la brigade anti-criminalité (BAC) tentent d'intercepter avenue des Robaresses le pilote d'un deux roues pour procéder à son contrôle. La moto est en effet démunie de plaque d'immatriculation. Le motard refuse de s'arrêter et accélère. En prenant la fuite, il est perd l'équilibre mais ne chute pas sur la chaussée. Les policiers profitent de la situation pour l'interpeller.

Tirs de flash-ball

A cet instant, une trentaine d'individus se rapprochent dans le but de s'opposer à cette interpellation. Les policiers tentent alors de repousser les assaillants. Il s’en suit un échange de coups au duquel deux fonctionnaires sont blessés. Les forces de l'ordre sont contraintes de faire usage de leur armement anti-émeute (flash-ball) à deux reprises en tirant des balles de défense.

Deux auteurs de violences sur personne dépositaire de l'autorité publique sont finalement interpellés. Il s'agit de deux jeunes gens âgés de 17 ans domiciliés à Andrésy. Ils ont été placés en garde à vue de même que le pilote de la moto âgé de 20 ans et originaire de Maurecourt.

Les deux policiers ont été conduits à l'hôpital de Poissy. L'un souffre de douleurs au niveau du nez, le second de douleurs au poignet droit. Ils se sont vu prescrire 5 et 3 jours d'interruption temporaire de travail (ITT).








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com