Publicité.



Alerte dans une usine chimique à Rouen : "pas de risque toxique" selon la préfecture


Publié le Lundi 21 Janvier 2013 à 13:36 l Actualisé le 31/01 - 22:37


Alerte dans une usine chimique à Rouen : "pas de risque toxique" selon la préfecture
Ce lundi 21 janvier, à 8 h, l'alarme de l'usine Lubrizol à , implantée quai de France à Rouen (Seine-Maritime), a détecté une instabilité sur une de ses spécialités chimiques. Cette instabilité est à l’origine de dégagements d’odeurs perceptibles à proximité du site de l'entreprise.

"L’odeur, bien qu’incommodante n’a pas de caractère toxique", précise la préfecture de Seine-Maritime. Selon elle, tous les moyens sont mis en oeuvre par l'équipe d’intervention de l'entreprise, et les supports extérieurs sont présents pour la gestion de cet incident. Aucun blessé n'est à déplorer.

La même odeur que le gaz

"L’ensemble des autorités suit attentivement l’avancement de la situation. Les émissions d'odeurs ne comportent aucun risque de toxicité, cependant, le produit concerné possède la même odeur que le gaz de ville. Les habitants sont donc appelés à rester vigilants, afin que de réelles fuites de gaz ne restent pas masquées", explique encore la préfecture, dans un communiqué publié ce lundi en début d'après-midi.

Persistance d'odeurs jusqu'en milieu de la nuit

Le plan opérationnel interne (POI) a été déclenché. Une vingtaine de sapeurs-pompiers sont mobilisés sur le site industriel, avec un fourgon incendie et la cellule de risques technologiques.

Dans un dernier communiqué publié à 14 h 30, la préfecture apporte ces précisions rassurantes : "Les moyens sont mis en oeuvre par l'entreprise pour neutraliser ce phénomène. Cette neutralisation s'effectue par un processus lent d'ajout de réactif, ce qui va entraîner la persistance d'odeurs de gaz jusqu'en milieu de nuit. Les autorités suivent attentivement l’avancement de la situation."

Le standard des pompiers saturé par les appels

La préfecture précise ce soir que les mesures réalisées dans l'après-midi ont révélé un seuil de concentration de gaz très faible. "Cependant, précise-t-elle,  le seuil olfactif est très bas, ce qui explique la gêne ressentie par un grand nombre de personnes".

Le standard du Centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (Codis) est saturé à cause des appels concernant ces odeurs. La préfecture invite les usagers à ne pas appeler les secours (au 18) et leur demande d'éviter ainsi d'encombrer les lignes en limitant leurs appels aux seules urgences.

Qui est Lubrizol ?





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE