Alerte aux faux policiers à Magnanville (Yvelines) : "ne leur ouvrez pas votre porte"


Samedi 31 Octobre 2015 à 08:23 l Actualisé Dimanche 1 Novembre 2015 - 23:35



La nouvelle carte de police a le format d'une carte bancaire, est équipée d'une puce électronique et est plastifiée (Photo d'illustration)
La nouvelle carte de police a le format d'une carte bancaire, est équipée d'une puce électronique et est plastifiée (Photo d'illustration)
La mairie de Magnanville (Yvelines) met en garde les habitants de la commune sur son site internet à propos de faux policiers qui ont été signalés jeudi 29 octobre. Il s'agirait de trois individus "vêtus comme des policiers et munis de fausses cartes professionnelles qui ont tenté de pénétrer dans des habitations", précise le site municipal.

Le maire de Magnanville, Michel Lebouc, a alerté le commissariat de police de Mantes-la-Jolie. "Le dossier est actuellement suivi par la police judiciaire", indique la mairie qui appelle ses administrés à observer la plus extrême prudence : "ne leur ouvrez pas votre porte et prévenez le 17" (police-secours).

Cette mise en garde est d'autant plus à prendre au sérieux que les Yvelines sont confrontées à une série de vol par fausse qualité.

Dans la majorité des cas, le mode opératoire est toujours sensiblement le même : un individu (parfois deux) se présente en qualité d'agent des eaux, de fonctionnaire de police ou d'un autre service officiel et parvient à convaincre la victime (le plus souvent une personne âgée) du bien fondé de son (ou leur) intervention et après une fouille rapide des pièces fait main basse sur l'argent en espèces et/ou les bijoux.


A Saint-Germain-en-Laye, Le faux policier dérobe économies et bijoux

Dernier exemple en date : ce vendredi vers 10h30 à Saint-Germain-en-Laye, un inconnu se présente au domicile, rue Voltaire, d'une femme de 86 ans en disant être plombier. La victime ayant des problèmes de lavabo le laisse entrer. En partant, il dérobe une sacoche.

Un deuxième individu se présente alors quelques instants après à la victime, muni de ce qui semble être une carte de police et de la sacoche. Il demande à l'octogénaire si cette dernière lui appartient et si elle aurait subi d’autres vols.

Puis, sur les conseils du pseudo policier ils font le tour de l’appartement ensemble et vont dans la chambre pour vérifier si les bijoux et l’argent sont toujours là. Scénario malheureusement classique : le faux policier profite alors de la faiblesse de la vieille dame pour s'emparer discrètement des economies et des bijoux.







Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com