Alerte à la pollution au large de Granville : l'hydrocarbure s'est finalement évaporé


Mercredi 21 Mai 2014 à 20:53 l Actualisé Jeudi 22 Mai 2014 - 11:23



Une pollution d'origine inconnue a été signalée par un avion de l'aéroclub de Gréville, ce mercredi 21 mai dans l'après-midi. Le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Jobourg a aussitôt mobilisé l’hélicoptère EC-225 de la Marine nationale, alors en vol d'entraînement, pour survoler la pollution aux abords de Granville (Manche) et préciser sa nature et sa dimension.

Au vu des photos, les experts du Centre d'expertises pratiques de lutte antipollution de la Marine nationale (CEPPOL) ont précisé à la préfecture maritime et au CROSS qu'il s'agissait très probablement d'un hydrocarbure léger, c'est à dire un produit très volatil qui devrait s'évaporer rapidement, contrairement à un hydrocarbure plus lourd qu'il aurait fallu pomper.

Quoi qu'il en soit, le patrouilleur de la Gendarmerie maritime Glaive a été envoyé sur place pour surveiller l'évolution de la pollution et le cas échéant effectuer des prélèvements. En début de soirée, il pouvait constater qu'il n'y avait plus aucune trace de pollution, le carburant s'était évaporé.

L'équipage du patrouilleur de la gendarmerie maritime Glaive a constaté ce soir que les traces d'hydrocarbures avaient disparu (Photo d'illustration)
L'équipage du patrouilleur de la gendarmerie maritime Glaive a constaté ce soir que les traces d'hydrocarbures avaient disparu (Photo d'illustration)








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com