Publicité.



Alcool au volant : 12 conducteurs placés en cellule de dégrisement à Rouen en quelques heures


Publié le Vendredi 6 Mai 2016 à 13:15 l Actualisé le 06/05 - 15:39


Les geôles de l'hôtel de police de Rouen n'ont quasiment pas désempli entre mercredi soir et ce vendredi matin. Douze conducteurs, contrôlés ivres au volant, sont en effet passés par la cellule de dégrisement. Tous avaient des taux délictuels supérieurs à 0,80 g par litre de sang (0,40 mg par litre d'air expiré), ce qui leur a valu une rétention immédiate du permis et le retrait de 6 points, sans préjuger de ce que décidera par la suite le tribunal correctionnel.

Le triste record du jour appartient à un habitant d'Elbeuf qui a été dépisté avec un taux de 2,88 g, après un refus d'obtempérer et une course-poursuite (lire par ailleurs).

Ivre et sans permis, il sème
le trouble aux urgences du CHU


Un autre automobiliste, habitant à Cléon, a quant à lui été contrôlé avec un taux de 1,70 g et sans être titulaire du permis, cette nuit de jeudi à vendredi peu avant 0h30.

Le jeune homme de 22 ans, en compagnie de deux autres individus, était venu déposer un de ses amis, blessé au front, aux urgences du CHU de Rouen. Non seulement les trois hommes ont semé le trouble dans les couloirs des urgences, mais en plus, en repartant avec sa voiture, le conducteur a perdu le contrôle de sa Golf qui a percuté une bordure en béton dans un rond-point.

Alertée par le service de sécurité de l'hôpital, une patrouille de police est venue récupérer les trois acolytes. Seul le conducteur, ivre, a été emmené à l'hôtel de police.

Que dit la loi

Un taux d'alcool supérieur ou égal à 0,8g par litre de sang ou supérieur à 0,4mg par litre dans l'air expiré constitue un délit. Si ce taux ne dépasse pas 0,79g il constitue une contravention de 4ème classe.

Les sanctions immédiates

• Le retrait de 6 points sur le permis.

• L'immobilisation du véhicule sauf si un passager est en état de conduire.

• Le retrait du permis pour une durée allant jusqu'à 72h par les forces de l'ordres (police ou gendarmerie), il s'agit d'une rétention de permis.

• La suspension administrative du permis pouvant atteindre 1 an maximum (auparavant 6 mois). Il existe une procédure spécifique liée aux retraits de permis pour alcoolémie élevée (à partir de 0,8 g/l).





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos








PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE