Publicité.



Accusés d'avoir tué une femme handicapée à Rouen, deux SDF jugés par la cour d'assises


Publié le Jeudi 16 Mai 2013 à 09:10 l Actualisé le 17/05 - 01:44


Emmanuel Levesque, 37 ans et Jonathan Lopez, 29 ans, sont jugés depuis mercredi 15 mai devant la cour d'assises de Seine-Maritime. Ils sont accusés de vol avec violences ayant entraîné la mort de Doris Bienfait, une femme handicapée de 59 ans. Des faits qui ont été commis le 10 décembre 2009 au domicile de la victime, sur l'Ile Lacroix à Rouen.

Lorsque les sapeurs-pompiers arrivent ce soir-là vers 23h15, alertés par une voisine, ils découvrent le corps de la quinquagénaire étendue sur le ventre dans la cuisine. Elle a perdu beaucoup de sang au niveau de la tête. Les secours tentent de la réanimer.

Frappée de 15 coups de couteau

Le médecin légiste, ayant constaté la mort, relève dans un premier temps, la présence de neuf plaies réparties sur le thorax et l'abdomen, dont deux dans la région du coeur. Mais l'autopsie pratiquée à l'institut médico-légal de Rouen révélera que Doris Bienfait a été frappée avec une "arme blanche piquante et tranchante" à au moins quinze reprises, dont six fois dans le dos.

Les premières investigations policières vont permettre d'établir que la victime connaissait probablement le ou les agresseurs. Aucune trace d'effraction n'est relevée sur la porte d'entrée de l'appartement. Les clés sont dans la serrure à l'intérieur. Dans l'évier les enquêteurs découvrent notamment ce qui pourrait être l'arme du crime : un couteau de cuisine mesurant 32 cm et un aiguise-couteau.

Handicapée physique et mentale

L'enquête s'oriente donc rapidement parmi les connaissances de Doris Bienfait, une femme atteinte d'un "handicap physique et mental". En particulier en direction d'un groupe de quatre SDF, régulièrement installés devant le magasin Mutant, à une centaine de mètres de là. Des voisins l'ont déjà vue discuter avec ces individus.

Dès le lendemain, les policiers procédent à leur interpellation et les placent en garde à vue. Au cours des interrogatoires, l'un des suspects, Jonathan Lopez reconnait immédiatement être l'auteur des coups de couteau portés à Doris Bienfait. Il indique que ce soir-là il était en état d'ivresse et que ses souvenirs sont imprécis.

Elle menaçait de prévenir la police

Emmanuel Levesque était avec lui. Les deux hommes ont continué de boire. Aussi, profitant de l'absence de leur hôte partie dans la cuisine faire cuire un steak, Emmanuel Levesque dérobe le téléphone portable de Doris Bienfait. Celle-ci s'en ayant aperçu, menace de prévenir la police.

"Pris de panique" selon ses déclarations, Jonathan Lopez explique avoir saisi un couteau et frappé à plusieurs reprises, notamment dans le dos, la quinquagénaire qui s'est écroulée. Avant de s'enfuir, il dérobe l'argent qui se trouve dans la sacoche de la victime et emporte une bouteille de Whisky.

Verdict attendu ce vendredi soir

Le lendemain matin, alors qu'ils se retrouvent au Mutant, Emmanuel Levesque propose à Johathan Lopez "de mettre au point une version commune consistant à dire qu'ils s'étaient contentés de prendre un café chez la victime qui était vivante au moment de leur départ".

Les deux hommes, dont l'enquête a établi la responsabilité dans le décès de Doris Bienfait, ont été mis en examen pour vol avec violence ayant entraîné la mort.

Le verdict est attendu ce vendredi 17 mai dans la soirée.





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE