---

Accusé de dégradations, un acteur de cinéma placé en garde à vue au Havre


infoNormandie / Mardi 12 Mai à 12:09

Vincent Rottiers (Photo DR)
Vincent Rottiers (Photo DR)
Les faits dont s'est rendu coupable Vincent Trottiers, un jeune acteur de cinéma, ont pris des proportions délirantes. Non pas en raison de leur gravité mais de par la personnalité de celui qui en est à l'origine. Des faits d'une banalité qui, sans cette raison, n'aurait pas valu une ligne dans la rubrique des faits divers.

Que s'est-il passé ? Lundi matin, vers 6h30, les services de police sont avisés par la direction de l'hôtel Ibis, implanté dans le centre-ville du Havre, qu'un de ses clients a commis des dégradations sur la fenêtre de sa chambre d'hôtel. Il aurait donné des coups de pied qui aurait eu pour conséquences de détacher des morceaux de ciment. Les débris sont tombés sur la carrosserie d'un véhicule stationné dans la rue. 

L'auteur des faits est interpellé, sans difficulté. Il est en état d'ivresse : plus de 2 grammes d'alcool par litre de sang. Il est ramené au commissariat et placé en dégrisement, puis en garde à vue pour dégradations. Il a été remis en liberté l'après-midi même à l'issue de son audition.

L'homme n'est pas n'importe qui : Vincent Rottiers, 29 ans, est acteur de cinéma. Il tourne en ce moment, au Havre, un film policier intitulé "Money". Bercé par le cinéma depuis l'âge de 15 ans, ce protégé de Vanessa Paradis et de Julie Depardieu, a été, à la fin des années 2000, à l'affiche du film Le Passager d'Eric Caravaca, un personnage qui lui vaudra une nomination au César du Meilleur espoir en 2007.

En 2010, il est une nouvelle nominé pour le César du meilleur espoir masculin pour "Je suis heureux que ma mère soit vivante".











Publicité.




PUBLICITE







S'abonner à notre Newsletter



PUBLICITE








Suivez-nous sur Facebook