Publicité.



A Rouen, leur chien avait mordu une voisine qui a dû être amputée : une jeune fille et sa mère en garde à vue


Publié le Vendredi 15 Janvier 2016 à 14:47 l Actualisé le 17/01 - 14:32


Illustration.
Illustration.
Une jeune femme de 18 ans et sa mère âgée de 39 ans ont été placées en garde à vue mercredi 13 janvier à l'hôtel de police de Rouen. Leur chien, un  American staff , avait mordu très gravement une voisine qui a dû être amputée partiellement d'une jambe.

Les faits sont survenus le 25 novembre dernier, rue Giuseppe Verdi, sur les Hauts-de-Rouen. La jeune fille était sortie promener son animal vers 17 heures. De retour dans l'immeuble, le molosse était alors devenu agressif et menaçant avec sa jeune maitresse. Une voisine, témoin de la scène et, très inquiète par le comportement de l'animal, avait invité la propriétaire du chien à venir se réfugier chez elle. Mais au moment où elle la faisait entrer, le chien parvenait à se faufiler et à pénétrer aussi dans l'appartement. 

Rappel des faits > Scène d'horreur à Rouen : trois femmes sauvagement attaquées par un American staff

L'American staff devenait alors comme fou, selon les témoignages recueillis par les policiers auprès des victimes au moment des faits. Il s'attaquait ainsi sauvagement à la voisine, âgée de 48 ans, qui tentait de l'amadouer. A cet instant, l'animal lui saisissait les bras puis s'acharnait sur la jambe gauche qu'il serrait dans sa machoire. Sans l'arrivée des policiers, qui ont été contraints de l'abattre, l'animal aurait pu tuer la quadragénaire. 

L'enquête confiée à la brigade des délégations judiciaires de la sûreté départementale a permis de relever de nombreuses infractions à la législation sur les chiens dangereux. L'American staff, qui avait été offert à la jeune fille en juin 2015, n'était pas déclaré, pas assuré ni vacciné ni stérilisé. Lors des faits, il n'était pas muselé et tenu en laisse comme l'exige la législation. De plus, il était détenu par une mineure dans un lieu public. 

Au-delà de ces infractions, une procédure judiciaire a été ouverte pour blessures involontaires ayant entraîné une incapacité supérieure à trois mois.

Les investigations ont permis également d'apprendre que l'animal avait déjà agressé et blessé une adolescente de 14 ans en septembre dernier. La victime avait été conduite aux urgences du CHU pour des points de suture.   

Convoquées par les enquêteurs, la mère et la fille ont été placées en garde à vue mercredi. La propriétaire du chien, mineure au moment des faits, s'est vu notifier une convocation devant un juge des enfants qui statuera sur la suite à donner. Quant à la mère, civilement responsable, elle a été déférée devant un magistrat du parquet de Rouen. Elle sera jugée le 1er mars prochain devant le tribunal correctionnel.





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE