Publicité.



A Rouen, le patron d'un bar et ses clients placés en cellule de dégrisement !


Publié le Lundi 14 Avril 2014 à 14:07 l Actualisé le 14/04 - 15:08


Le patron du débit de boissons encourt une forte amende pour avoir serrvi à boire à des consommateurs  en état d'ivresse (Photo d'illustration/DR)
Le patron du débit de boissons encourt une forte amende pour avoir serrvi à boire à des consommateurs en état d'ivresse (Photo d'illustration/DR)
SEINE-MARITIME. L'affaire est peu banale : un patron de bar et cinq de ses clients ont été placés en cellule de dégrisement, dans la nuit de dimanche à ce lundi. Au départ, un automobiliste qui sème la pagaille quai Cavelier de La Salle, à Rouen. Un témoin croit le voir en train de dégrader une voiture en stationnement, et appelle la police.

Le conducteur titube...

Il est 3 heures du matin. Une patrouille arrive rapidement sur les lieux et constate qu'une Opel Zafira, arrêtée devant un bar, bloque la contre-allée. Les policiers observent un homme qui en descend et qui pénètre dans le débit de boissons. Le conducteur titube. Il est alors prié de décliner son identité et de présenter les papiers du véhicule.

Mais l'individu, âgé de 52 ans et originaire de Canteleu, devient agressif lorsque les gardiens de la paix lui demandent de souffler dans l'éthylomètre afin de mesurer son taux d'alcoolémie. Il refuse catégoriquement à plusieurs reprises. Il est conduit à l'hôpital, mais là encore il refuse la prise de sang. Il est néanmoins ramené à l'hôtel de police pour être placé en dégrisement.

Les policiers lui notifieront, dès qu'il aura retrouvé ses esprits, la rétention administrative de son permis et l'immobilisation de sa voiture.

...le patron du bar aussi

Mais l'affaire n'en reste pas là. Les fonctionnaires retournent dans le bar, afin de vérifier cette fois la régularité des documents relatifs à l'exploitation d'un débit de boissons. Le gérant, un homme de 32 ans demeurant à Saint-Etienne-du-Rouvray, explique qu'il n'est pas en possession des documents réclamés. Lui aussi est en état d'ébriété, il est donc ramené à l'hôtel de police.

Accoudés au comptoir, auatre consommateurs en état d'ivresse sont par la même occasion contrôlés. Il s'agit de quatre hommes âgés entre 34 et 52 ans domiciliés à La Croisille (Eure), au Havre, à Rouen et Canteleu. Ils sont également placés en dégrisement.

Fermeture administrative ?

Tous seront remis en liberté ce matin,lundi14 avril. Le patron du bar a fait l'objet d'une procédure pour fermeture tardive, exploitation d'un débit de boissons en état d'ivresse, défaut de présentation de documents d'exploitation d'un commerce et pour avoir servi à boire à des clients jusqu'à l'ivresse. L'affaire devrait être juée devant le tribunal correctionnel de Rouen dans les prochaines semaines.

L'établissement, fraîchement ouvert, pourraît être l'objet aussi d'une fermeture administrative du préfet.       





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE