A Elbeuf, son coffre-fort contenait 1 kg d'héroïne et la clé était cachée dans son slip !


Vendredi 23 Mai 2014 à 17:32 l Actualisé Mardi 27 Mai 2014 - 14:32



Dans le coffre (en haut à gauche) les policiers ont découvert 1 kg d'héroïne, 80 grammes de résine de cannabis et 1300€ en petites coupures (Photo DDSP)
Dans le coffre (en haut à gauche) les policiers ont découvert 1 kg d'héroïne, 80 grammes de résine de cannabis et 1300€ en petites coupures (Photo DDSP)
Depuis la mi-janvier, les policiers de la Brigade des stupéfiants surveillaient les allées et venues de plus en plus fréquentes de jeunes gens dans un immeuble du quartier Blin, à Elbeuf, suspecté d'être la plaque tournante d'un réseau de drogue local.

Après avoir recueilli un renseignement, les enquêteurs allaient s'intéresser plus particulièrement à l'un des habitants, un jeune homme de 23 ans. Ce dernier faisait alors l'objet de toutes les attentions : surveillance physique, filature, écoutes téléphoniques. Il était rapidement établi l'existence d'un trafic d'héroïne. Plusieurs consommateurs, connus déjà des services de police, avaient été vus venir s'approvisionner.

L'étau se resserre

De jour en jour, l'étau se resserrait un peu plus et jeudi 22 mai, les policiers décidaient de passer à l'action. En tout début d'après-midi, un dispositif était mis en place dans le quartier et plus précisément à proximité de l'immeuble où habite le trafiquant présumé.  Des hommes de la Brigade de traitement judiciaire en temps réel et du Groupe de voie publique sont mobilisés pour prêter main forte à leurs collègues de la Brigade des stups.

A 14 h 30 : deux individus d'une quarantaine d'années sont d'abord interpellés. Ils sont en possession chacun de deux pochons d'héroïne. Il s'agit de clients habitués de l'endroit. Interrogés, les deux héroïnomanes reconnaissent consommer de cette poudre blanche depuis une quinzaine d'années. Ils sont ramenés à l'hôtel de police et placés en garde à vue.

100 grammes de cannabis dans le slip

La surveillance des abords de l'immeuble continue.  Et à 16 heures, les policiers interpellent trois autres suspects. Parmi eux, celui qui est à la tête du trafic, un Elbeuvien de 23 ans. Il est en compagnie de deux frères âgés de 22 et 20 ans. Une fouille en règle est alors opérée sur le dealer, qui au demeurant n'a rien dans les poches.

C'est en réalité dans son slip que les enquêteurs découvrent une plaquette de 100 grammes de résine de cannabis et une mystérieuse clé de coffre-fort. Une perquisition à son domicile ne permet pas toutefois de retrouver la trace de stupéfiants, pas plus que celle du coffre-fort. Rien non plus au domicile respectif des deux frères.

Le coffre était à l'abri chez une "nourrice"

A partir de là, tous les habitants de l'immeuble vont être interrogés. Et grâce à l'un d'eux, les policiers apprendront que le trafiquant se rendait souvent chez un locataire du rez-de-chaussée. Bingo ! Le fameux coffre sera en effet retrouvé dans cet appartement, à l'abri chez une "nourrice". Les enquêteurs ne seront pas au bout de leurs surprises, car à l'intérieur ils découvriront 1 kg d'héroïne, 80 grammes de résine de cannabis et 1 300€ en liquide.

Déférés au palais de justice, pour être présenter à un magistrat du parquet, les trois mis en cause ont été placés en détention provisoire jusqu'à leur procès le 17 juin prochain.

Les enquêteurs vont devoir maintenant s'attacher à déterminer depuis combien de temps ce trafic durait et la quantité de drogue écoulée.

A titre indicatif, le gramme d'héroïne se négocie autour de 20€.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com